Bible de Gutenberg de la Librairie du Congrès Photo : Mark Pellegrini (2002)

«Bible de Gutenberg de la Librairie du Congrès»
Photo : Mark Pellegrini (2002)
Source : Wikimedia Commons

     Après plusieurs années de recherche, l’allemand Johannes Gutenberg réussit à mettre un point au système qui permet l’impression en série. Le 23 février 1455, Gutenberg réalise la première impression en série d’Europe avec des caractère mobiles de métal. Il imprime la Bible de Gutenberg.

Gutenberg_par_David_d'Angers_(Angers)_(15095153501)

Gutenberg par David d’Angers
Photo de Jean-Pierre Dalbéradu du modèle en plâtre original réalisé pour le bronze installé à la place Gutenberg à Strasbourg (2014)
Source : Wikimedia Commons

     Gutenberg est associé avec Johann Fust et Pierre Schoeffer dans cette entreprise. Sa Bible est imprimée in-folio en deux volumes de 324 et 319 feuillets. Elle reproduit le texte de la Vulgate de saint Jérome : l’Ancien Testament dans le premier volume et le Nouveau Testament dans le second.  Certains exemplaires sont sur du papier et d’autres sur du vélin.

PrintMus_038

PrintMus_038
Photo par vlasta2 de Peter Small utilisant une réplique de la presse de Gutenberg au International Printing Museum (2009)
Source : Wikimedia Commons

     La Bible de Gutenberg est composée en 42 lignes. Le procédé d’impression par caractères mobiles se répand alors en Europe. Quarante-neuf bibles imprimées par Gutenberg sont conservées aujourd’hui alors qu’elle fut imprimée à environ 180 copies. Gutenberg est, à ce titre, le père de l’imprimerie.

#######

John Quincy Adams Huile sur toile de Charles Robert Leslie (XIXe siècle) Source : Wikimedia Commons

John Quincy Adams
Photo anonyme d’une huile sur toile de Charles Robert Leslie datant du XIXᵉ siècle (s.d.)
Source : Wikimedia Commons

     La frontière actuelle entre le Mexique et les États-Unis a une histoire qui remonte à l’époque des colonies espagnoles d’Amérique du Nord. Au début du XIXᵉ siècle, la tension est vive entre l’Espagne et les États-Unis sur cette question. Pour éviter de perdre la Floride sans compensation, le diplomate espagnol Luis de Onis négocie un échange de souveraineté sur ce territoire avec le secrétaire d’état John Quincy Adams. En retour, les Américains abandonnent leur prétention sur le Texas.

     Officiellement nommé Traité d’amitié, de colonisation et de limite entre les États-Unis d’Amérique et sa Majesté catholique, cet accord est signé le 22 février 1819 à Washington. Les ratifications sont ensuite échangées et le traité est proclamé le 22 février 1821. Ce document porte aussi le nom de traité Adams-Onis.

     L’intégration de la Floride à la nation américaine s’inscrit dans un vaste processus. Cette expansion de la frontière donne progressivement une vocation continentale aux États-Unis. Au milieu du XIXᵉ siècle, le pays occupe un territoire immense entre le Pacifique et l’Atlantique, pratiquement similaire à celui des décennies à venir.

#######

 

Soldats français du 87e Régiment du 6e Batailllon à la Côte 304 au nord-ouest de Verdun Photo anonyme (1916) Source : wikimedia Commons

«Soldats français, 87ᵉ Régiment du 6ᵉ Bataillon, à la Côte 304 au nord-ouest de Verdun»
Photo anonyme (1916)
Source : Wikimedia Commons

     La Région fortifiée de Verdun est créée en 1915.  Joseph Joffre, généralissime des troupes françaises, doute toutefois d’une attaque allemande à Verdun. En 1916, il laisse seulement deux bataillons de réserve et un bataillon actif en poste. Du côté allemand, au contraire, le chef d’état-major Erich von Falkenhayn a choisi d’attaquer Verdun.

Joseph_Joffre

«Joseph Joffre»
Photo anonyme (ca1918)
Source : Jan Dąbrowski. Wielka wojna, Varsovie, 1934

     Au matin du 21 février 1916, un déluge de feu s’abat sur les troupes françaises qui se tapissent dans les forts et les tranchées de Verdun. L’infanterie allemande passe ensuite à l’assaut.  Plusieurs attaquants sont munis d’une nouvelle arme : le lance-flamme. Les «Poilus» français résistent dans leur position le temps que les secours arrivent. La bataille de Verdun va durer dix mois : plus 700 000 soldats français et allemands y seront blessés ou tués.

      Par l’ampleur des victimes et l’atrocité de cette guerre de tranchées, la bataille de Verdun est entrée dans la mémoire collective de la France et figure comme une des événements marquants de la Grande Guerre. Ce site est aujourd’hui un important lieu de mémoire. Verdun reste le symbole de l’absurdité de plusieurs batailles de la Première Guerre mondiale.

#######