Bloody LanePhoto : Alexander Gardner (1862)Source : Librairie du Congrès

     La guerre de Sécession débute en 1861. L’année suivante, Jefferson Davis, le président des États confédérés d’Amérique, est d’avis que les combats doivent s’étendre sur le territoire de l’Union. Le général Robert Lee, commandant de l’armée de Virginie du Nord, envahit alors le Maryland en septembre 1862. Ses objectifs sont de ravitailler son armée, d’influencer les élections à venir en novembre, de pousser les combats jusqu’en Pennsylvannie et de libérer le Maryland, un état membre de l’Union mais habité par un grand nombre d’esclavagistes.

     Le 15 septembre, les troupes sudistes fortes de 45 000 hommes sont installées aux abords de la rivière Antietam, près de Sharpsburg au Maryland. Les 87 000 soldats de l’armée américaine dirigée par le général George McLellan leur font face afin de les repousser au sud, vers la Virginie.  Le combat débute à l’aube du 17 septembre 1862 et dure plus de douze heures.  C’est l’affrontement le plus meurtrier de l’histoire américaine avec près de 23 000 victimes.

     À l’issue de la bataille, chacun a maintenu sa position. Le lendemain, le drapeau blanc est hissé et les morts sont enterrés.  Le général Lee constate l’ampleur du carnage et doit sonner la retraite. Son armée se retire de l’autre côté du Potomac.  Fort de cette victoire, Abraham Lincoln en profite pour rendre public la Proclamation d’émancipation des esclaves transformant la guerre civile américaine en un combat pour la liberté.

Lincoln and generals at AntietamPhoto : Alexander Gardner (1862)Source : Librairie du Congrès

 

#######

 

NASA and NOAA Announce Ozone Hole is a Double Record BreakerPhoto : Nasa (2006)Source : Wikimedia Commons

 

    C’est en 1985 que la découverte d’un trou dans la couche d’ozone, au-dessus de l’Antarctique, provoque la réflexion sur cette problématique environnementale. La même année, la convention de Vienne reconnaît officiellement l’effet néfaste des chlorofluorocarbures (CFC) sur la couche d’ozone. La principale préoccupation à ce moment est la protection de la Terre contre les rayons ultraviolets du Soleil.  Pour contrer le problème, les pays membres de la Communauté économique européenne et 24 autres pays, pour un total de 46 pays, signent le 16 septembre 1987 le protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d’ozone.

     Ce protocole entre en vigueur le 1ᵉʳjanvier 1989.  Il exige que les pays signataires ramènent leur consommation et leur production de CFC aux niveaux de 1986 dans les six mois suivants ; suivait une nouvelle réduction de 20% pour 1993 et de 50% de 1986 pour 1998. Le protocole énumère les substances, CFC et autres, qui endommagent la couche d’ozone.  Il est complété par une analyse des contrôles et des mesures à prendre pour résoudre le problème.

     Le protocole de Montréal a été amendé à plusieurs reprises par la suite soit à Londres en 1990, à Copenhague en 1992, à Montréal en 1997 et à Pékin en 1999. Ces amendements visent à préciser les modes d’élimination des produits affectant la couche d’ozone, à ajouter de nouveaux produits et à accélérer le calendrier de réduction des émanation. L’objectif est de mettre un terme à la production des CFC en 2010 et en 2040 pour les hydrochlorofluorocarbones (HCFC). L’objectif de 2010 a été atteint et celui sur les HCFC est en voie de se réaliser aussi.

#######

William Crapo DurantPhoto anonyme (1916)Source : Edwin O. Wood,éd., History of Genesee county, Michigan: Her people, Industries and Institutions, (1916)

     À la fin du XIXᵉ siècle, l’entrepreneur William C. Durant développe une intéressante manufacture de voiture hippomobile. Il devient ensuite un des pionniers de l’industrie automobile en 1904 lorsqu’il prend le contrôle de la compagnie Buick. Rapidement, il fait passer la production annuelle de voitures de 37 à 8 000.

     W.C. Durant constate que l’avenir de l’automobile est dans la diversification. Le 16 septembre 1908, il crée la General Motors. La compagnie émet des actions en bourse et intègre la Buick. En quelques années, GM acquiert une vingtaine de compagnies dont Oldsmobile, Cadillac et Pontiac.

     Inquiet des ambitions de Durant, les banques qui financent GM l’évincent de la direction en 1910. Il réplique en s’impliquant dans l’expansion de Chevrolet et reprend le contrôle de GM en 1916. La même année, la compagnie fait son apparition sur l’indice Dow Jones.

Siège social de General Motors à DetroitPhoto : NelsonWeb (2005)

#######