L'empereur Constantin 1er présente un modèle de la ville à Marie. Détail de la mosaïque de la basilique Sainte-Sophie.  Photo : Myrabella (2012)

«L’empereur Constantin Ier présente
un modèle de la ville à la Vierge Marie»
Détail de la mosaïque à l’entrée de la basilique Sainte-Sophie de Constantinople
Photo : Myrabella (2012)
Source : Wikimedia Commons

     La fondation de Constantinople par l’empereur Constantin correspond à la relance de l’Empire romain. Constantinople devient la nouvelle capitale de l’empire. Au même moment, le christianisme est adopté comme religion officielle. Une période de stabilité économique et sociale accompagne ce changement.

     En 324, Constantin assure sa domination à la tête de l’empire par sa victoire sur Licinius. Immédiatement, l’empereur décide de transformer l’ancienne ville de Byzance en une «Nouvelle Rome».  Il trace un nouveau périmètre urbain et donne son nom à la ville.  L’aménagement du territoire est calqué sur le modèle de Rome avec sept collines, un forum, un sénat, etc. Situé sur la ligne séparant l’Europe de l’Asie, le site surplombe le Bosphore.

    Le 11 mai 330, Constantinople est inaugurée.  Ville historique, elle succède à l’antique Byzance. Constantinople devient finalement Istanbul en 1928 lors de la Révolution des Signes d’Atatürk.

#######

Gadus morhua Illustration publiée dans Henri Gervais & Raoul Boulart, Les poissons : Paris, J. Rostchild, 1877.

Gadus morhua
Illustration publiée dans
Henri Gervais & Raoul Boulart,
Les poissons : Paris, J. Rostchild, 1877

     La France est exclue du partage du Nouveau Monde qui survient en 1494 avec la signature du traité de Tordesillas entre l’Espagne et le Portugal.  Le roi François Ier n’accepte pas cette situation. Il décide en 1534 d’envoyer vers l’ouest une expédition de deux navires et 61 hommes dirigés par Jacques Cartier.  Leur mission : «faire le voyage de ce royaume es Terres Neuves pour descouvrir certaines yles et pays où l’on dit qu’il se doibt trouver grant quantité d’or et autres riches choses».

     Cartier atteint le cap de «Bonne-Viste» le 10 mai 1534 ; il s’agit du cap Bonavista, sur la côte est de Terre-Neuve. Il a fait une traversée rapide de l’Atlantique en 20 jours depuis Saint-Malo. Ce littoral est connu des pêcheurs français qui viennent y capturer la morue. Durant ce voyage d’exploration, Cartier découvre le golfe du Saint-Laurent et prend possession du pays au nom du roi de France.

   La pêche à la morue à l’est de Terre-Neuve est importante pour l’économie française.  Lorsque Cartier arrive en vue de Terre-Neuve en 1534, les pêcheurs bretons, normands et basques fréquentent les lieux depuis quelques décennies. Après la cession de Terre-Neuve à l’Angleterre en 1713, la France conserve un droit exclusif de pêche sur ce littoral. C’est le «French Shore».  La France garde finalement ce droit jusqu’en 1904.

#######

 

Join or Die Caricature publiée par Benjamin Franklin (1754) Source :  Philadepphie press

Join, or Die
Caricature publiée par Benjamin Franklin (1754)
Source : The Pennsylvania Gazette

     Cette célèbre caricature politique est publiée le 9 mai 1754 dans The Pennsylvania Gazette. Elle apparaît à côté d’un éditorial de Benjamin Franklin. Cet imprimeur critique dans son texte la division régnant entre les colonies anglaises d’Amérique du Nord. L’image montre un serpent segmenté en huit parties. Les colonies représentées sont la Caroline du Sud, la Caroline du Nord, la Virginie, le Maryland, la Pennsylvanie, le New Jersey et le New York. Quatre colonies, le Massachusetts, le New Hampshire, le Connecticut et le Rhode Island, sont regroupés dans la Nouvelle-Angleterre qui forme la tête du serpent. La Georgie et le Delaware sont omis.

     Benjamin Franklin exhorte les colonies britanniques à s’unir dans leur guerre contre la Nouvelle-France et leurs alliés indiens. Join, or Die est ainsi la première publication appelant les coloniaux à agir comme un ensemble concerté. Cette image participe ainsi activement à la prise de conscience de l’importance de l’unité nationale.

     La caricature prend une nouvelle signification par la suite. À partir de 1765, plusieurs patriotes américains l’utilisent pour revendiquer l’union des colonies dans leurs revendications face à la Grande-Bretagne. Elle connaît alors une vaste diffusion dans la presse périodique américaine. En 1774, Join, or Die est utilisée à nouveau dans l’entête du Massachusetts Spy, un hebdomadaire politique favorable à l’indépendance américaine.

#######