«Rosa Parkset le pasteur Martin Luther King»Photo anonyme (1955)Source : USIA

     Le 1ᵉʳ décembre 1955, Rosa Parks a 42 ans. Cette couturière noire termine sa journée de travail très fatiguée, comme elle le rapporte plus tard. Pour retourner à la maison, elle prend l’autobus à Montgomery en Alabama, un  bastion de la ségrégation raciale du sud-est des États-Unis. Assise à l’avant de l’autobus, elle refuse de se lever pour céder sa place à un homme blanc. Le chauffeur contacte alors la police et elle est emprisonnée.

     Le 5 décembre suivant, Rosa est jugée et mise à l’amende. Cette sanction provoque une réaction de boycott des autobus de Montgomery. Le leadership du boycott est assumé par Martin Luther King, un jeune pasteur noir peu connu à l’époque. Le mouvement revendique la liberté pour les Noirs comme pour les Blancs de s’asseoir où ils veulent dans les autobus, la courtoisie des chauffeurs à l’égard de tout les passagers ainsi que l’embauche de chauffeurs noirs.

     Cet événement marque le début de la campagne pour les droits civiques. Les revendications pour l’égalité raciale vont prendre de l’ampleur, d’abord aux États-Unis, ensuite à travers le monde. Plusieurs historiens qualifient Rosa Parks de «la femme qui s’est tenue debout en restant assise». Son geste symbolise la force de la non violence dans la lutte pour l’égalité raciale.

#######

Gabrielle RoyPhoto : Annette & Basil Zarov (1945)Source : Wikimedia Commons

     Gabrielle Roy publie Bonheur d’occasion à Montréal en juin 1945, chez la Société des Éditions Pascal. Manitobaine d’origine, Gabrielle Roy vit alors au Québec. Ce premier roman de l’écrivaine décrit les difficultés de la relation entre Florentine Lacasse et Jean Lévesque, le tout avec le quartier défavorisé de Saint-Henri comme toile de fond.  Le livre remporte un succès immédiat pour la richesse de son écriture et l’importance du portrait social qu’on y retrouve.

     Ce roman urbain est publié en France chez Flammarion en 1947 et permet à l’auteure de gagner le prix Fémina le 1ᵉʳ décembre de cette même année. C’est une première pour un auteur résidant au Québec dans un grand prix littéraire français. Au même moment, le texte est traduit en anglais sous le titre The Tin Flute et est choisi «book of the month» par la Literary Guild of America. Toujours en 1947, Bonheur d’occasion reçoit le Prix du Gouverneur général et Gabrielle Roy est admise à la Société royale du Canada, une première pour une femme.

     Le professeur François Ricard analyse le roman : «Bonheur d’occasion est un événement majeur dans l’histoire de la littérature québécoise et canadienne, où il représente une rupture décisive que la critique a abondamment commentée».  Gabrielle Roy écrit ce texte durant la guerre.  Elle s’inspire de la ville et procède à de minutieuses enquêtes sur le terrain qu’elle arpente à pied à toute heure du jour et de la nuit. Sa plume dénonce les conditions de vie des ouvriers canadiens-français de Montréal durement affectés par la crise du logement et leur difficulté économique.

#######

«Squelette de Lucy»Photo : 120 (2007)Source : Wikimedia Commons

     Dès 1965, Maurice Taleb entreprend des recherches en Éthiopie. Ce géologue s’intéresse particulièrement à la formation de Hadar dont il identifie le fort potentiel pour la paléoanthropologie et la préhistoire.  Au début des années 1970, Donald Johanson se joint à lui pour former l’International Afar Research Expedition.

     Le 30 novembre 1974, les membres de cette équipe découvrent 52 restes d’un squelette vieux de 3 millions d’années. Les chercheurs déterminent qu’il s’agit des restes d’une jeune femme, mesurant environ 1 mètre 10, avec une forte mâchoire et une faible capacité crânienne de moins de 500 cm cube.  C’est le plus ancien squelette d’homnidé bipède retrouvé.

     En raison des chansons des Beatles que les membres de l’équipe écoutaient à leur campement le soir, le squelette restitué à 40% est baptisé «Lucy» en référence à la chanson Lucy in the Sky with Diamonds.  Cette découverte révolutionne les connaissances sur l’origine de l’espèce humaine.  Lucy est un fossile de l’espèce Australopithecus afarensis, une espèce cousine du genre Homo.

#######