18 août 1920

Les femmes obtiennent le droit de vote aux États-Unis

Carrie Chapman Catt en 1914. Source : Librairie du Congrès

«Carrie Chapman Catt»
Photo anonyme (ca1914)
Source : Librairie du Congrès

     Les revendications américaines en faveur du suffrage féminin débutent au XIXᵉ siècle, pendant la présidence d’Andrew Jackson. En 1838, le Kentucky donne le droit de vote aux femmes lors des élections scolaires. Cette mesure est ensuite reprise dans plusieurs États. En 1869, le Wyoming permet le vote des femmes. En 1887, le Kansas accorde aux femmes le droit de vote lors des élections municipales. Ces mesures novatrices sont copiées dans quelques autres États mais restent des cas isolés à l’aube de la Première Guerre mondiale.

     La lutte pour le droit de vote des femmes est alors menée par la National American Woman Suffrage Association dont la présidente est Carrie Chapman Catt. Elle dévoile en 1916 son «Plan de la victoire» pour obtenir aux États-Unis l’égalité entre les femmes et les hommes en matière de droit de vote.

     Un amendement à la constitution américaine en ce sens reçoit l’appui du président Woodrow Wilson en 1918. Le projet est cependant rejeté au Sénat par quelques votes. En février 1919, la proposition d’amendement est rejetée à nouveau, mais seulement par une voie. Le projet revient devant la Chambre des représentants pour être adopté en mai 1919. Le Sénat en fait de même en juin suivant. Les deux tiers des États américains doivent entérinés cette loi pour qu’elle entre vigueur.  Cette condition est remplie le 18 août 1920 lorsque le XIXᵉ amendement est adopté par le Tennessee.

#######

1 commentaire

Trackbacks and pingbacks

  1. 18 août 1920 • Les États-Unis donnent le droit de vote aux femmes
    [...] siècle que les revendications américaines en faveur du suffrage féminin interviennent. Le Kentucky sera le premier État à permettre…