L'ouragan Katrina à l'approche de la Louisiane. Source : NOAA

«L’ouragan Katrina à l’approche de la Louisiane»
Illustration de la OMOA (2005)
Source : NOAA

     L’ouragan Katrina est un des plus dangereux à frapper les États-Unis. Après avoir atteint la Floride le 25 août 2005, l’ouragan gagne en puissance dans le golfe du Mexique. Le 29 août, Katrina touche la Louisiane à Grande Isle dans le delta du Mississippi, à 60 kilomètres de La Nouvelle-Orléans.

     D’importantes précipitations et des vents violents forcent l’évacuation de La Nouvelle-Orléans, la ville se trouvant dans une cuvette située en partie sous le niveau de la mer. La rupture des barrages provoque l’inondation de plusieurs secteurs de la ville sous plus de 7 mètres d’eau.

     Tous le sud de la Louisiane est bouleversé par la catastrophe. Les coûts du passage de Katrina sont estimés à 81,2 milliards de dollars. Les pertes humaines se chiffrent à 1 836. Ces chiffres en font le désastre naturel le plus dévastateur de l’histoire américaine.

#######

Martin Luther King prononçant son discours sur les marche du Lincoln Memorial

Civil Rights March on Washington, D.C.
[Dr. Martin Luther King, Jr. speaking.]

Photo : U.S. Information Agency.
Press and Publications Service (1963)
Source : NARA 542069

     Le Mouvement pour les droits civiques organise en 1963 une manifestation dans la capitale américaine afin de démontrer l’appui populaire à ses revendications. L’événement est connu comme la «Marche vers Washington pour le travail et la liberté». Des dizaines de milliers de participants sont attendus. À la surprise générale, les prévisions des organisateurs sont largement dépassées. Ce sont près de 300 000 personnes qui s’unissent pour demander à l’administration Kennedy de donner un accès égal aux services publics, à l’éducation, à l’emploi et à la démocratie aux Noirs et aux Blancs des États-Unis.

     Durant le rassemblement, le jeune pasteur noir Martin Luther King prend la parole. Il est alors connu pour avoir dirigé avec succès la campagne de boycott des autobus à Montgomery en Alabama. Debout sur les marches du Lincoln Memorial, le 28 août 1963, il livre un discours mémorable en lançant un appel à mettre fin au racisme aux États-Unis.

     «I Have a Dream» utilise une rhétorique exemplaire. Le texte fait référence à plusieurs thèmes. Le révérend King s’appuie sur la Proclamation d’émancipation d’Abraham Lincoln, sur des passages bibliques et sur la justice sociale pour revendiquer l’égalité entre les Noirs et les Blancs. Mais c’est par l’utilisation de plusieurs anaphores dont la répétition de «I Have a Dream» que King parvient à faire passer son message universel.

#######

 

rpcq_bien_92773_10321

Cathédrale Holy Trinity. Vue avant
Photo : Conseil du patrimoine religieux du Québec (2003)
Source : www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca

 

 

     À la fin du XVIIIᵉ siècle, les fidèles anglicans assistent aux offices religieux au même endroit que les catholiques. Ils fréquentent d’abord la chapelle des récollets jusqu’à son incendie en 1796 puis la chapelle des jésuites. Selon l’évêque Jacob Mountain, le prestige d’une Église établie dépendait en grande partie de sa situation à Québec, capitale du Bas-Canada. Dès 1794, il écrit à Henri Dundas, secrétaire d’État à l’Intérieur, pour réclamer la construction d’une cathédrale anglicane à Québec. Il se plaint ouvertement de dépendre de la volonté des autorités catholiques pour célébrer le culte anglican. Il s’insurge contre cette forme de dépendance de l’Église d’Angleterre envers l’Église de Rome. Sa requête porte fruit : en 1799, le ministère des Colonies affecte les crédits nécessaires à la construction d’une cathédrale anglicane sur les terrains où se trouvaient la chapelle des récollets à la Haute-Ville de Québec.

     Cette église devient la première cathédrale anglicane construite à l’extérieur des îles britanniques. Ses architectes sont le major William Robe et le capitaine William Hall. Ses plans sont inspirés de l’église St. Martin-in-the-Fields située à Trafalgar Square à Londres.  De style palladien, cet édifice en pierre est consacré le 28 août 1804. Elle est ainsi l’église-mère du diocèse anglican de Québec constitué en 1793 et qui couvre à l’origine le territoire du Bas et du Haut-Canada.

     La cathédrale Holy Trinity est un édifice historique.  Elle symbolise un des premiers efforts de l’évêque Jacob Mountain de propager l’anglicanisme en Amérique. Le roi George III a donné à cette église une bible et d’autres articles reliés au culte  qui font partie aujourd’hui du trésor de la cathédrale. En 1989, Holy Trinity est inscrite au registre des lieux historiques nationaux du Canada.

#######