Préparation de la ligne de télécommunications à Moscou en juin 1763. Source : TASS

«Préparation de la ligne de télécommunications à Moscou»
Photo anonyme (juin 1963)
Source : TASS

     La guerre a été évitée de peu entre l’URSS et les États-Unis en 1962 lors de la crise des missiles à Cuba. Nikita Khrouchtchev et John F. Kennedy conviennent ensuite d’assurer des communications efficaces entre les deux puissances. Les voies diplomatiques traditionnelles sont court-circuitées par l’établissement d’une ligne de communication directe entre Moscou et Washington. Le 20 juin 1963, les deux pays signent un accord en ce sens.

     Le système mis en place est un circuit télégraphique qui passe par Washington, Londres, Copenhague, Stockholm, Helsinki et Moscou et un second circuit radiotélégraphique qui va de Washington à Moscou, en passant par Tanger. La ligne prend le nom de «téléphone rouge» dans la culture populaire.

     Le 30 août 1963, les communications sont fonctionnelles et le système est testé. Les Américains envoient le texte suivant : «The quick brown fox jumped over the lazy dog’s back 1234567890» ; les Russes expédient un poème décrivant un coucher de soleil à Moscou. La première utilisation officielle du «téléphone rouge» survient lors de l’assassinat du président Kennedy.

#######

L'ouragan Katrina à l'approche de la Louisiane. Source : NOAA

«L’ouragan Katrina à l’approche de la Louisiane»
Illustration de la OMOA (2005)
Source : NOAA

     L’ouragan Katrina est un des plus dangereux à frapper les États-Unis. Après avoir atteint la Floride le 25 août 2005, l’ouragan gagne en puissance dans le golfe du Mexique. Le 29 août, Katrina touche la Louisiane à Grande Isle dans le delta du Mississippi, à 60 kilomètres de La Nouvelle-Orléans.

     D’importantes précipitations et des vents violents forcent l’évacuation de La Nouvelle-Orléans, la ville se trouvant dans une cuvette située en partie sous le niveau de la mer. La rupture des barrages provoque l’inondation de plusieurs secteurs de la ville sous plus de 7 mètres d’eau.

     Tous le sud de la Louisiane est bouleversé par la catastrophe. Les coûts du passage de Katrina sont estimés à 81,2 milliards de dollars. Les pertes humaines se chiffrent à 1 836. Ces chiffres en font le désastre naturel le plus dévastateur de l’histoire américaine.

#######

Martin Luther King prononçant son discours sur les marche du Lincoln Memorial

Civil Rights March on Washington, D.C.
[Dr. Martin Luther King, Jr. speaking.]

Photo : U.S. Information Agency.
Press and Publications Service (1963)
Source : NARA 542069

     Le Mouvement pour les droits civiques organise en 1963 une manifestation dans la capitale américaine afin de démontrer l’appui populaire à ses revendications. L’événement est connu comme la «Marche vers Washington pour le travail et la liberté». Des dizaines de milliers de participants sont attendus. À la surprise générale, les prévisions des organisateurs sont largement dépassées. Ce sont près de 300 000 personnes qui s’unissent pour demander à l’administration Kennedy de donner un accès égal aux services publics, à l’éducation, à l’emploi et à la démocratie aux Noirs et aux Blancs des États-Unis.

     Durant le rassemblement, le jeune pasteur noir Martin Luther King prend la parole. Il est alors connu pour avoir dirigé avec succès la campagne de boycott des autobus à Montgomery en Alabama. Debout sur les marches du Lincoln Memorial, le 28 août 1963, il livre un discours mémorable en lançant un appel à mettre fin au racisme aux États-Unis.

     «I Have a Dream» utilise une rhétorique exemplaire. Le texte fait référence à plusieurs thèmes. Le révérend King s’appuie sur la Proclamation d’émancipation d’Abraham Lincoln, sur des passages bibliques et sur la justice sociale pour revendiquer l’égalité entre les Noirs et les Blancs. Mais c’est par l’utilisation de plusieurs anaphores dont la répétition de «I Have a Dream» que King parvient à faire passer son message universel.

#######