Archive pour la ‘Indépendance’ Catégorie

Drapeau du Sénégal

     La présence française au Sénégal remonte au XVIIᵉ siècle. La colonisation de ce territoire évolue ensuite rapidement à la fin du XIXᵉ siècle avec la création de l’Afrique-Occidentale française. Cette organisation politique gère la présence coloniale française. Tout change après 1945 : au Sénégal, une nouvelle génération de leader politique émerge autour de Léopold Sédar Senghor et de Mamadou Dia. Le mouvement pour l’indépendance est lancé.

     En 1959, le Sénégal et le Soudan français sont réunis au sein de la Fédération du Mali. Cette fédération est une république autonome au sein de la Communauté française. Puis, le 20 juin 1960, après des négociations avec la métropole française, la Fédération du Mali proclame son indépendance. Deux mois plus tard, les Sénégalais accusent le chef du gouvernement de la Fédération, Modibo Keita, de tenter un coup d’état.  Le 20 août 1960, à 2h du matin, le Sénégal proclame son indépendance.

     L’état d’urgence est proclamé dans le pays. Le lendemain, Keita et les autres dirigeants maliens présents à Dakar sont conduits à la gare et sont expulsés du pays. Plusieurs facteurs expliquent la rupture : des conceptions divergentes de l’expérience fédérale, le désaccord sur les relations avec la France, les visées politiques soudanaises et aussi  le conflit entre Senghor et Keita dans la course à la présidence.

#######

«Makarios III, archevêque et primat de l’Église orthodoxe de Chypre»Photo : Orlando Fernandez (1962)Source : Wikimedia Commons

     L’île méditerranéenne de Chypre est un carrefour commercial depuis l’Antiquité. L’île est conquise par l’Empire ottoman au XVIᵉ siècle. En 1914, Chypre est annexé par la Grande-Bretagne qui en fait un protectorat. Chypre devient une colonie britannique en 1925. L’île reste revendiquée par les Grecs et les Turcs qui rejètent l’administration coloniale anglaise.

     De 1955 à 1959, l’EOKA (Ethniki Organosis Kyprion Agoniston) mène une lutte de guérilla contre la domination anglaise. L’EOKA attaque également les Chypriotes turcs et demande l’annexion à la Grèce. En 1959, des représentants de la Grande-Bretagne, de la Grèce et de la Turquie conviennent du processus menant à l’indépendance de Chypre.

     Les accords de Zurich sont signés en février 1959. Les parlements grecs et turcs et la Chambre des communes anglaise les entérinent ensuite. Une constitution est rédigée et la République de Chypre voit le jour officiellement le 16 août 1960. Le grec Makarios III en devient le premier président avec le turc Fazil Küçük comme vice-président.

#######

«Géographie politique des Indes au moment de la partition»Carte de Jacques Leclerc (2012)Source : TLFQ

     L’Indian Independance Act reçoit le sanction royale en juillet 1947. Cette loi du parlement britannique prévoit la fin de l’Empire indien. Deux nouveaux dominions sont créés : l’Inde et le Pakistan. Ces deux pays deviennent officiellement indépendants le 15 août 1947 mais font toutefois partie du Commonwealth.

     Lord Louis Mountbatten est le dernier vice-roi des Indes et son premier gouverneur-général. Malgré l’opposition de Mohandas Karamchand Gandhi, Mountbatten s’était rallié au principe de la partition des Indes. Les états princiers restants sont tous annexés à l’Inde par la suite.

     La ligne Radcliffe fixe la limite géographique des deux dominions. La partition des Indes ne se fait pas sans heurt. De violents conflits explosent alors entre différents groupes religieux. Hindous et sikhs quittent le Pakistan qui regroupe désormais une majorité musulmane. En janvier suivant, Ghandi est assassiné. La démocratie survivra malgré tout en Inde mais la situation restera plus conflictuelle au Pakistan.

#######