Archive pour la ‘Indépendance’ Catégorie

«Acte d’indépendance des Provinces-Unies de l’Amérique du Sud»Imprimé à Buenos Aires en 1816Source : Archivo General de la Nación – Argentine

     La vice-royauté du Rio de La Plata est crée en 1776 par la couronne espagnole. La dynastie des Bourbons qui siège alors en Espagne est en déclin. En 1810, dans l’Amérique du Sud espagnole, la Révolution de mai remplace la vice-royauté coloniale par une junte militaire connue sous le nom de «Provincial Unidas en Sudamérica».

     Ces «Provinces-Unies» regroupent alors l’Argentine, l’Uruguay et une partie de la Bolivie.  En 1816, une assemblée constituante et législative des députés de ces provinces se réunit en congrès à San Miguel de Tucumán.

     De suite, la bourgeoisie créole de Buenos Aires impose ses vues au congrès de Tucumán. Le 9 juillet 1816, les Provinces-Unies de La Plata proclament leur indépendance de l’Espagne.

#######

Declaration of IndependencePhoto anonyme d’une huile sur toile de John Trumbull datant de 1817-1819 (s.d.)Source : US Capitol

     La Commission des Cinq rédige la Déclaration d’indépendance des États-Unis. Ce comité est formé de Thomas Jefferson de Virginie, de Roger Sherman du Connecticut, de Robert R. Livingston du New York, de John Adams du Massachusetts et de Benjamin Franklin de la Pennsylvanie.

     Les membres de la Commission sont nommés le 11 juin par le Second Congrès continental.  Thomas Jefferson reçoit alors le mandat de rédiger l’ébauche de la Déclaration.  Cette première version est présentée aux autres membres de la Commission pour finaliser le document.

     Le texte est soumis au Congrès le 28 juin qui amorçe un débat sur la question de l’indépendance.  Le 2 juillet 1776, le Congrès adopte le principe de l’indépendance des Treize colonies.  La version finale de la Déclaration d’indépendance est adoptée par le Congrès continental le 4 juillet 1776.

#######

 

«Monument Jean-Moulin à Les Clayes sous Bois»Photo : Djampa (2010)Source : Wikimedia Commons

     Après l’invasion de la France par les nazis, le préfet Jean Moulin est révoqué par le régime de Vichy. Il décide alors de faire le point sur la Résistance française et d’engager des pourparlers avec la France libre.

     Jean Moulin réussit à rejoindre Charles de Gaulle à Londres en 1941. Il retourne ensuite en France pour organiser la Résistance. De retour à Londres en 1943, de Gaulle le mandate pour unifier les différents mouvements de la Résistance. Le 27 mai 1943, il devient le premier président du Conseil national de la Résistance. Probablement trahi, il est capturé le 21 juin 1943 par des membres de la Gestapo commandés par Klaus Barbie. Torturé, il meurt en gare de Metz en route vers Berlin.

     Ses restes cinéraires présumés sont transférés au Panthéon en 1964.  À cette occasion, André Malraux, alors ministre de la Culture, prononce un discours mémorable dans lequel Jean Moulin est associé à tous les membres de la Résistance connus et inconnus qui ont permis la libération de la France.

#######