8 juillet 1758

Bataille de Carillon

Plan_Town_Fort_Carillon_Ticonderoga_Jefferys

A Plan of the Town and Fort of Carillon at Ticonderoga
Reproduction anonyme d’un plan de Thomas Jefferys datant d’environ 1758 (s.d.)
Source : BANQ

      Le fort Carillon est situé au sud du lac Champlain. Il domine l’accès à la rivière Hudson. Durant la guerre de la Conquête, le marquis Louis-Joseph de Montcalm y commande une force militaire de 3 500 soldats. En juillet 1758, cette armée attend de pied ferme les 15 400 combattants de l’armée britannique. Les troupes françaises sont retranchées sur les hauteurs de Carillon à la veille de la bataille.

    Plusieurs historiens ont critiqué la stratégie du général James Abercrombie lors de l’affrontement. Plutôt que de contourner les lignes françaises et d’installer son artillerie, les Anglais firent une attaque brusquée de front.  Les résultats sont désastreux : le 8 juillet 1758, à la fin de la journée de la bataille, les troupes françaises contrôlent le terrain en ayant infligé de lourdes pertes à leurs assaillants.

    La bannière portée par les Français est la source d’un des plus grands mythes de l’histoire du Québec. Ses fleurs de lis sont probablement à l’origine du drapeau du Québec. Le drapeau de Carillon est maintenant exposé au Musée de l’Amérique française à Québec.

#######