5 décembre 1749

Décès de Pierre Gaultier de La Vérendrye

WWL

« Pierre Gaultier de Varennes et de La Vérendrye »

Photo de Jean Gagnon d’une sculpture de Jean Bailleul dévoilée en 1922 (2009)

Source : Wikimedia Commons

 

     Le 5 décembre 1749, Pierre Gaultier de Varennes et de La Vérendrye décède à Montréal. Vingt ans plus tôt, après une carrière militaire infructueuse en France et une vie d’agriculteur et de commerçant de fourrures dans la région de Trois-Rivières, le sieur de La Vérendrye était parti à l’aventure à l’ouest des Grands Lacs. À l’époque, la quête de la route vers la « mer de l’Ouest » demeure une priorité pour la couronne française. Pour La Vérendrye, sa présence à l’ouest de la Nouvelle-France s’explique ainsi : « Je ne cherche qu’à porter le nom de Sa Majesté et ses armes, dans une grande étendue de pais inconnus, d’égrandir la colonie et d’y augmenter le commerce ».

     En 1731, il obtient le monopole de la traite des fourrures à l’ouest du Mississippi pour trois ans. Avec d’autres associés, il organise une série de postes de traite entre le lac Supérieur et le lac Winnipeg. Véritable colonisateur du Manitoba et de ses lacs, La Vérendrye explore aussi le pays des Mandanes et encourage ses fils à poursuivre les recherches plus à l’Ouest. En 1743, il est de retour à Québec où il mène une vie de bourgeois bien qu’il semble écarté du réseau des principaux négociants de fourrures. 

     Nommé capitaine de la garde du gouverneur en 1747, La Vérendrye est décoré de la croix de Saint-Louis par le ministre de la Marine, Antoine-Louis Rouillé. Il prépare une nouvelle expédition vers la mer de l’Ouest lorsqu’il décède en 1749.

#######