31 juillet 1759

Bataille de Beauport

634px-Siège_de_Québec_en_1759,_gravure.svg

Québec pendant le siège, 1759
Reproduction d’une carte de Benjamin Sulte
publiée en 1884 (s.d.)
Source : Wikimedia Commons

     La bataille de Beauport est aussi connue comme la bataille de Montmorency, du nom de la chute au pied de laquelle elle se déroule. Au début de juillet 1759, durant le siège de Québec, les forces armées britanniques dirigées par James Wolfe tentent un débarquement à cinq kilomètre à l’est de la capitale de la Nouvelle-France.  Ils établissement un campement fortifié sur les hauteurs à l’est de la chute.

     Le 31 juillet, Wolfe ordonne une attaque sur les retranchements français. Campés sur le haut de la falaise à l’est de la chute, l’armée française profite de l’indiscipline des compagnies britanniques à ouvrir le feu pour repousser une première attaque.  Un orage se déclenche pour ralentir l’ascension des Anglais qui deviennent une cible facile. L’échec est complet et les Anglais doivent battre en retraite avec des pertes de plus de 400 hommes.

     Cette défaite met Wolfe en furie.  Il blâme les grenadiers pour leur conduite durant la bataille et se met à dos son état-major.  Conséquence de sa colère, la campagne de peur autour de Québec est accentuée: les maisons sont incendiées à un rythme effarant et les bombardements augmentent sur la capitale de la Nouvelle-France. Du côté anglais, les critiques augmentent sur la stratégie du général au cours d’un siège qui semble interminable.

 #######