29 mars 1632

Fin de l’occupation de Québec par les Kirke

David Kirke 1597-1654 Dessin de Wendy Churchill (1999) Source : Queen Elizabeth II Library, Memorial University, St. John's, NL

David Kirke 1597-1654
Reproduction d’un dessin de Wendy Churchill (1999)
Source : Queen Elizabeth II Library
Memorial University
St. John’s, NL

 

     David Kirke est chargé en 1627 par la couronne britannique d’évincer les Français du Canada. La guerre fait rage en Europe. Son expédition est commanditée par une compagnie de marchands de Londres dont son père, Gervase, fait partie. Cette aventure est une véritable affaire de famille puisque David est accompagné de ses quatre frères à bord de la flottille de trois navires qui fait voile à travers l’Atlantique.

    À l’été de 1628, Kirke et ses hommes sont à Québec. Ils font quelques prisonniers mais retournent en Angleterre devant la résistance de la petite colonie française dirigée par Samuel de Champlain. De retour l’année suivante, les Kirke obtiennent la reddition de Québec. Durant près de trois ans, les Anglais règnent sur la capitale de la Nouvelle-France. Les sources manquent pour décrire la vie à Québec durant cette période.

     De retour en France, Champlain apprend que la prise de Québec est survenue après que la paix eut été déclarée entre la France et la Grande-Bretagne. Le 29 mars 1632, le traité de Saint-Germain-en-Laye met officiellement fin au conflit. Québec et l’Acadie sont alors rétrocédés à la France. La domination de la «Company of Adventurers of Canada» sur Québec est terminée.

#######