23 décembre 1705

Pedro Dasilva reçoit la commission de courrier du roi

Jacques_Raudot

« Jacques Raudot (1638 – 1728) »

Photo anonyme d’une peinture conservée dans la collection Rémi Bocquentin du Cercle généalogique et historique d’Aubière (s.d.)

Source : Wikimedia Commons

     Pedro Dasilva est né à Lisbonne. À son arrivée en Nouvelle-France, au XVIIᵉ siècle, il s’établit d’abord dans la seigneurie de Beauport. Rapidement, il déménage à la Basse-Ville de Québec, plus précisément au Sault-au-Matelot. Délaissant le travail de la terre, il amorce sa carrière dans la livraison de marchandises. Sa résidence près du port de Québec lui donne un accès rapide aux marchandises qu’il livre ensuite un peu partout dans la colonie. Il navigue fréquemment sur le fleuve pour se rendre jusqu’à Montréal. Il utilise même un chariot tiré par un bœuf ou un cheval en hiver.

     Surnommé le « Portugais », Dasilva se charge dès 1689 de livrer les lettres et autres messages privés entre Québec et Montréal. Le 23 décembre 1705, l’intendant Jacques Raudot lui donne une commission qui l’autorise à porter les ordres royaux et les lettres du gouverneur. Il est également autorisé officiellement à faire office de messager au tarif de 10 sols la lettre. La réputation de Dasilva est claire pour l’intendant : « Étant nécessaire pour le service du roi et le bien public d’établir en cette colonie un messager pour porter les ordres en tous lieux de ce pays où besoin sera, et étant informé de la diligence et fidélité de Pierre Dasilva dit le Portugais, Nous, sous le bon plaisir de Sa Majesté, avons commis et établi ledit Portugais messager ordinaire pour porter les lettres… ».

     À ce titre, Pedro Dasilva inaugure le service de la poste en Nouvelle-France et devient officiellement le premier facteur de la colonie! Fierté de la communauté portugaise du Canada, Pedro Dasilva voit son travail commémoré en 2003 lorsqu’un timbre est émis par Postes Canada pour souligner son rôle comme premier messager officiel.

#######