22 septembre 1653

Arrivée de la Grande Recrue à Québec

La_Grande_Recrue_de_1653

« La Grande Recrue de 1653. Plaque commémorative posée à la place De La Dauversière, Montréal »

Photo : Jean Gagnon (2011)

Source : Wikimedia Commons

     En 1653, une centaine d’hommes traverse l’Atlantique pour venir aider la colonie naissante.  C’est la Grande Recrue. Ville-Marie, malgré les efforts de Paul Chomedey de Maisonneuve, est constamment harcelée par les attaques ennemies. Maisonneuve doit aller chercher de l’aide dans la mère patrie. Il ramène alors la Grande Recrue et aussi quelques femmes dont Marguerite Bourgeoys, venue pour ouvrir une école à Ville-Marie. La traversée est éprouvante : le premier navire utilisé est pourri, menace de couler et doit être remplacé. Il faut plus de deux mois avant que ces colons arrivent finalement au pied du Cap-aux-Diamants.

     Le 22 septembre 1653, la Grande Recrue arrive à Québec. Comble de malheur, leur voilier sombre en raison d’un bris de charpente. Cet incident n’efface pas l’espoir que l’arrivée de la Grande Recrue suscite. Un Te Deum est chanté à l’église de Québec.  Le gouverneur Jean de Lauson tente de retenir les arrivants dans la capitale mais Maisonneuve refuse fermement en exhibant un lettre royale confirmant le mandat de la Grande Recrue d’aller aider au développement de Ville-Marie.  Après avoir rencontré Marguerite Bourgeois et les autres membres de la recrue, Jeanne Mance quitte rapidement Québec pour aller annoncer aux Montréalaises que les renforts arrivent.

     Incapable de partir aussitôt pour Montréal, les membres de la Grande Recrue doivent d’abord soigner leurs malades et trouver des barques pour remonter le fleuve. Quatre malades décèdent et sont inhumés à Québec. Puis, début novembre, la Grande Recrue monte à bord des petites embarcations qu’elle a réussi à trouver et navigue vers sa destination. Après le passage des Trois-Rivières, une surprise les attend. Le 14 novembre, la neige tombe en abondance et un froid vif frappe les nouveaux arrivants. La Grande Recrue atteint Montréal le 16 novembre suivant.

Par François Droüin; version révisée le 5 décembre 2018.

#######