22 avril 1786

Guy Carleton devient gouverneur général

Guy Carleton Gravure sur bois anonyme (XIXe siècle) Source : Library of Congress

Guy Carleton
Reproduction d’une gravure sur bois anonyme
(XIXᵉ siècle)
Source : Librarie du Congrès

     Guy Carleton participe au siège de Québec en 1759. Il est blessé lors de la bataille des plaines d’Abraham. Après la conquête, il agit comme lieutenant-gouverneur puis comme gouverneur en chef de Québec jusqu’en 1778. Par la suite, il est mandaté, à New York entre autres, pour tenter de rétablir la paix entre la Grande-Bretagne et les colonies américaines en révolte.

     De retour en Angleterre, Carleton fait la promotion de créer la fonction de gouverneur général pour les colonies anglaises de l’Amérique du Nord. Cette idée reçoit l’assentiment de Thomas Townshend, vicomte de Sydney et secrétaire d’État à l’Intérieur dans le cabinet de William Pitt. Ce poste vise à favoriser une éventuelle union des colonies britanniques restantes.

     Le 22 et le 27 avril 1786, Guy Carleton reçoit de nouvelles commissions. Il devient le gouverneur général des provinces de Québec, de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick. Il est aussi nommé commandant en chef des armées de ces trois colonies et de Terre-Neuve. Chacune conserve cependant son lieutenant-gouverneur et Carleton ne peut exercer son autorité civile sur l’une d’elles que lorsqu’il y réside. Carleton, devenu baron de Dorchester, tente par la suite sans succès en 1790 et en 1793 de faire abolir cette réduction de pouvoirs.

#######