21 juin 1764

Publication de La Gazette de Québec

Copie de la Gazette de Québec – 21 juin 1764

Photo : Gouvernement du Québec (2013)

Source : Bibliothèque et Archives nationales du Québec

 

     C’est à Philadelphie, en 1763, que William Brown et Thomas Gilmore impriment un prospectus pour annoncer leur intention de publier un journal hebdomadaire à Québec, dans la nouvelle colonie britannique. La presse périodique n’existait pas en Nouvelle-France. Le journal que propose Brown et Gilmore représente donc un début dans la Province of Quebec. Une copie du prospectus est conservée à l’université de Toronto, à la bibliothèque de livres rares Thomas Fisher. La mission du nouveau journal y est décrite : « As every considerate Mind is solicitous to know the State of the World about him, and the Circumstances of the several Nations, joint Inhabitants of the Universe with him, so it must be an additional Satisfaction to be acquainted from Time to Time with the Events and important Transactions in the different Quarters of the Globe : /…/ This Principle can only be gratified in its most extensive Latitude by Means of the Press /…/ ».

     Le 21 juin 1764, le premier numéro de La Gazette de Québec / The Quebec Gazette est publié. Ce journal est une opportunité d’affaires pour Brown et Gilmore qui ont signé un partenariat le 5 août 1763 en investissant chacun £72 dans leur entreprise. Dès septembre 1763, Brown est à Québec dans l’espoir de trouver 300 abonnés pour leur journal. Gilmore, lui, se rend à Londres pour acquérir le matériel d’impression nécessaire. Il arrive à Québec en juin 1764. Même si seulement 143 souscriptions sont payées à ce moment, Brown et Gilmore amorcent leur travail dans une boutique de la rue Saint-Louis. Cependant, le gouverneur James Murray retient aussi leurs services pour publier les avis officiels du gouvernement.

     Journal bilingue de quatre pages, La Gazette de Québec compte aussi sur des revenus publicitaires provenant des commerçants locaux. Neuf dixièmes de l’espace imprimé sont consacrés aux nouvelles internationales et à la publicité. À l’occasion, un poème est inclus. De tendance conservatrice, La Gazette de Québec prend le parti de ne critiquer ni les autorités coloniales ni la religion. Toutefois, le journal témoignera éventuellement de son appui à la philosophie des Lumières et à la Révolution française.

Par François Droüin; version révisée le 20 juin 2018.

########