10 avril 1809

Ouverture de la cinquième législature du Bas-Canada : prélude à la crise sous Craig

His Excellency Sir James Henry Craig, Captain-General and Governor in Chief Lower Canada, Upper Canada. Aquatinte et eau-forte colorées à la main de Gerrit Schipper (ca1810-1811) Source : BAC

His Excellency Sir James Henry Craig, Captain-General and Governor in Chief Lower Canada, Upper Canada.
Reproduction d’une aquateinte et eau-forte colorées à la main de Gerrit Schipper (v. 1810-1811)
Source : BAC

     Le 10 avril 1809, la cinquième législature du Bas-Canada débute. Elle est de courte durée. L’unique session se termine le 18 mai suivant. Cinq lois seulement sont approuvées, la plupart sont des renouvellements. Les débats sont plutôt accaparés par deux questions qui opposent la Chambre d’assemblée au gouverneur de la colonie, James H. Craig.

     Une majorité de députés ne veut pas que les juges siègent à l’assemblée. Un projet de loi en ce sens est présenté pour la seconde fois lors de cette législature. La résistance du juge Pierre-Amable De Bonne face à ce projet force la tenue d’une enquête sur les élections. Le comité remet alors un rapport accablant contre ce juge-candidat. La polémique dure jusqu’à la prorogation surprise de la chambre par le gouverneur Craig. Ce dernier appuie la position du juge De Bonne.

     La présence du juif Ezéchiel Hart à l’assemblée est un autre sujet de litige entre la Chambre et le gouverneur. Réélu en 1808, Hart est expulsé de la Chambre sous prétexte qu’il ne prête pas un serment adéquat. Le gouverneur utilise finalement cet événement pour dissoudre l’assemblée. Il espère démontrer son pouvoir sur les élus. La crise sous Craig va durer jusqu’au rappel du gouverneur en 1811.

#######