Archive pour la ‘Cimetières’ Catégorie

Mᵍʳ de LavalImage votive lithographiée d’après une huile sur toile attribuée au frère Luc par Gérard Morisset(vers 1671-1672)Source : NelsonWeb

     Le 6 mai 1708, vers 7 h 30 du matin, François de Laval décède à Québec. Il est âgé de 85 ans. Sa mort est provoquée par les complications d’une engelure au talon qu’il a contracté durant la Semaine sainte, quelques jours auparavant. Le 9 mai, les funérailles sont célébrées et le premier évêque de Québec est inhumé dans la cathédrale.

   La sépulture de Mᵍʳ de Laval est retrouvée en 1877. La translation de ses restes vers la crypte du Séminaire de Québec a lieu l’année suivante. En 1949, une première chapelle funéraire est construite à même la chapelle extérieure du Séminaire afin d’abriter sa dépouille. En 1993, il est exhumé à nouveau et son corps est placé dans une chapelle qui lui est spécifiquement dédié dans la basilique-cathédrale Notre-Dame-de-Québec.

     Dès son décès, la population vénère Mᵍʳ l’Ancien, comme l’appellent les habitants de Québec à l’époque. L’intendant Jacques Raudot écrit qu’en 1708 les fidèles ont : «la même vénération pour son corps qu’on a pour ceux des saints, étant venus en foule de tous côtés pendant qu’il a été exposé sur son lit de parade et dans l’église, lui faire toucher leurs chapelets et leurs heures. Ils ont même coupé des morceaux de sa robe, que plusieurs ont fait mettre dans de l’argent, et ils les regardent comme des reliques». François de Laval est béatifié le 22 juin 1980 par le pape Jean-Paul II. Il est canonisé par le pape François le 3 avril 2014.

#######

Monument en l’honneur des PatriotesPhoto anonyme (2009)Source : Ville de Montréal

     Soixante-quatre patriotes recherchés par l’armée anglaise sont capturés dans un guet-apens au village iroquois du Sault-Saint-Louis en novembre 1838. Dix sont condamnés à mort mais six sont graciés.  Des quatre autres, deux sont bannis et exilés du Bas-Canada.  La peine de mort est cependant maintenue pour Joseph-Narcisse Cardinal et Joseph Duquette. Vendredi le 21 décembre 1838, les deux hommes périssent sur l’échafaud malgré les nombreuses requêtes faites au gouverneur John Colborne. «La corde fatale a tranché le fils de leurs jours».

     Le notaire Cardinal exerce sa profession à Châteauguay.  Il est élu sans opposition député de Laprairie en 1834. Chef patriote, Cardinal ne participe pas aux combats en 1837 mais s’exile toutefois aux États-Unis. Membre de l’Association des frères-chasseurs, Robert Nelson le charge d’organiser le soulèvement dans Laprairie.  De retour au Bas-Canada à titre de brigadier général, il dirige des patriotes à Châteauguay mais il est capturé par des Amérindiens du Sault-Saint-Louis.  Emprisonné à Montréal, il est reconnu coupable de haute trahison par le conseil de guerre le 8 décembre 1838.  Joseph-Narcisse Cardinal est le premier à être pendu pour avoir appuyé la lutte des patriotes pour la démocratie et la liberté.

     Après cette exécution, Joseph Duquet monte sur la potence à son tour.  Son supplice est atroce : en gravissant les marches, Duquet frémit, claque des dents et il doit être soutenu ; la corde est mal placée par le bourreau et, lorsque la trappe tombe, elle glisse sous le nez du condamné qui est projeté de côté pour heurter avec violence la charpente en fer du gibet.  Duquet est toujours conscient, saigne abondamment et râle bruyamment.  Malgré les cris de la foule qui scande «Grâce! Grâce!», son agonie se prolonge une vingtaine de minutes, le temps qu’une nouvelle corde soit installée.

     Ces pendaisons ont lieu à la prison du Pied-du-Courant. Cardinal et Duquet sont ensuite inhumés dans la même fosse, dans l’ancien cimetière de Montréal, là où on trouve aujourd’hui le square Victoria. Par la suite, les restes des deux patriotes martyrs sont exhumés et transportés en 1858 au cimetière Notre-Dame-des-Neiges où ils reposent toujours sous le Monument des Patriotes.

#######

«George Harrison et sa collection de guitares durant les années 1980»Photo anonyme (s.d.)Source : www2.gibson.com

     George Harrison est bien connu pour sa participation au groupe The Beatles et pour sa carrière solo subséquente.  Le guitariste se fait connaître comme chanteur et compositeur. Son oeuvre est marquée par sa spiritualité et sa vison particulière de l’univers.  En 1971, il organise au profit du Bangladesh un des premiers concerts bénéfice de l’histoire.

     En 1997, il est diagnostiqué d’un cancer de la gorge qui s’étend au poumon en 2001.  Malgré des traitements durant l’été 2001, le cancer se généralise. George Harrison décède le 29 novembre 2001 dans une résidence privée de Los Angeles en présence de ses proches.  Ses restes cinéraires ont par la suite été dispersés dans le Gange.

     L’influence musicale d’Harrison est remarquable. L’ensemble de sa carrière est marquée par sa quête spirituelle.  Le jour de son décès, sa famille émet le communiqué suivant : «Il a quitté ce monde comme il y avait vécu : conscient de Dieu, sans peur de la mort et en paix, entouré de sa famille et de ses amis. Il disait souvent: « tout le reste peut attendre, mais pas la recherche de Dieu et l’amour du prochain».

#######