6 novembre 1837

Affrontement entre le Doric Club et les Fils de la Liberté

La milice canadienne en tenue d'hiver.  Aquarelle anonyme Source : BAC

«La milice canadienne en tenue d’hiver»
Aquarelle anonyme (s.d.)
Source : BAC

     Les Fils de la Liberté sont les membres d’une association politique paramilitaire fondée en août 1837. Le nom de l’association est trouvé par Louis-Joseph-Amédée Papineau, le fils de Louis-Joseph Papineau, chef du Parti patriote.  Dès leur début, les membres de l’association convoquent une assemblée publique le premier lundi de chaque mois. La rencontre du 6 novembre 1837 tourne à un affrontement annonciateur des troubles à venir dans le Bas-Canada.

     Les membres des Fils de la Liberté se rendent alors deux par deux au Marché neuf de Montréal, sur le site de l’actuelle Place Jacques-Cartier. Ils sont confrontés aux membres du Doric Club qui veulent empêcher le rassemblement.  L‘émeute éclate et des maisons sont saccagées dont celle de Papineau. Les bureaux du journal patriote anglophone The Vindicator sont également attaqués.

     Cette violence montre que les partisans des Patriotes, parti de la majorité, peuvent agir de manière collective pour revendiquer en pleine ville de Montréal, alors le bastion de la Montreal Constitutionnal Association et du Doric Club, deux groupes opposés aux Patriotes. Dans la semaine qui suit, des mandats d’arrestation sont émis contre plusieurs Fils de la Liberté par le gouvernement colonial.  La chasse aux sorcières ciblant les Patriotes débute…

#######