5 juillet 1960

C’est l’temps qu’ça change

Assemblée_nationale_-_Statue_Jean_Lesage2

« Détail d’une statue de Jean Lesage érigée devant l’Hôtel du Parlement à Québec »

Photo : Bouchecl (2007)

Source : Wikimedia Commons

     Le 22 juin 1960, le Parti libéral du Québec fait élire 51 députés à l’Assemblée législative du Québec. Ils sont portés au pouvoir devant les unionistes d’Antonio Barette qui ont néanmoins 43 députés. C’est la fin de seize ans de pouvoir pour l’Union nationale. Tournant historique, l’équipe du tonnerre de Jean Lesage s’est fait élire avec le slogan « C’est l’temps qu’ça change ».

     Le 5 juillet 1960, Jean Lesage est assermenté comme premier ministre du Québec. Il se réserve aussi le poste de ministre des Finances. La Révolution tranquille débute! Pour le cartel financier anglophone, maître économique du Québec, c’est la fin d’une époque. Le lendemain de son assermentation, Lesage tient son premier conseil des ministres. Il a à ses côtés Paul Gérin-Lajoie, Georges-Émile Lapalme et René Lévesque, pour ne nommer que ceux-là. Malgré leur absence d’expérience ministérielle, ce groupe est impatient de transformer et de moderniser le Québec.

     Le programme est audacieux et novateur. Un ministère des Affaires culturelles est créé et il dirige le nouvel Office de la langue française. C’est aussi la naissance de l’assurance-maladie, de la Société générale de financement et du développement de l’État-providence. Le Québec vit un changement important dans ses institutions et les mentalités conservatrices font place à une approche moderne de l’État québécois.

Par François Droüin; version revisée le 14 août 2018.

#######