5 janvier 1805

Première parution du Quebec Mercury

« Première page »
The Quebec Mercury, vol. I, n° 1 (5 janvier 1805)
Source : Bibliothèque et Archives nationales du Québec

The Quebec Mercury est un journal hebdomadaire publié à Québec à partir du 5 janvier 1895. Les bureaux du Mercury se trouvent sur la rue Saint-Louis, dans la Haute-Ville. Son éditeur est Thomas Cary, originaire de Bristol en Angleterre. Le journal est composé de huit pages sur trois colonnes et est imprimé par Pierre-Édouard Desbarats. La moitié du journal est consacrée à la publicité.

Ce journal a peu d’abonnés mais son contenu éditorial a un impact sur la politique de la colonie. Le Quebec Mercury est soutenu par la bourgeoisie anglophone de Québec. Il véhicule des valeurs conservatrices, valorise le commerce et fait la promotion de l’impérialisme britannique. Mais il est surtout connu pour ses prises de position alors qu’il attaque régulièrement la majorité canadienne à la Chambre d’assemblée du Bas-Canada. Cary, également rédacteur en chef déploie une francophobie qui entraîne une polarisation des débats politiques.

Les polémiques se développent peu après sa première parution, lorsque que l’élite canadienne publie son propre journal, Le Canadien, afin de répondre aux textes publiés dans le Mercury. Le litige porte notamment sur la place du français au Bas-Canada. Dès 1806, un éditorial signé Cary est clair sur ses convictions politiques : « Cette province est déjà trop une province française pour une colonie anglaise. La défranciser, autant que possible, si on peut se permettre cette expression, doit être notre but premier ».

Par François Droüin; version révisée le 23 décembre 2019.

#######