29 janvier 1829

L’enseignement débute à l’Université McGill

James_McGill

Portrait of James McGill, (1744-1813)

Photo anonyme d’une huile sur toile de Louis Dulongpré datant d’environ 1800-1810 et conservée au Musée McCord à Montréal (s.d.)

Source : Wikimedia Commons

     L’Écossais James McGill décède à Montréal le 19 décembre 1813. Son testament nomme plusieurs bénéficiaires de sa fortune accumulée dans la traite des fourrures, le commerce colonial et la spéculation immobilière. Il lègue en fiducie £10 000 et Burnside Place, un terrain de 46 acres sur les flancs du Mont-Royal où se trouve sa résidence, pour la dotation d’un collège ou d’une université. Il précise que le collège ou un des pavillons de l’université doit porter son nom. L’Institution royale pour l’avancement des sciences, organisme du gouvernement bas-canadien, doit cependant ouvrir l’institution sur le domaine Burnside au plus tard en 1823 avant de pouvoir toucher le legs.

     L’Institution royale peine à réaliser son mandat en raison de problèmes financiers. Un autre héritier de McGill, son neveu Francis Desrivières, s’affaire aussi à faire avorter le projet. Grâce à l’aide du négociant en fourrures John Strachan, l’Institution royale obtient une charte du roi William IV au printemps de 1821. Puis, trois ans plus tard, l’Institution embauche George Jehosaphat Mountain comme principal et recrute quatre professeurs.

     Dès 1823, quatre médecins du Montreal General Hospital ouvert en 1819 fondent la Montreal Medical Institution afin de donner des cours à leurs élèves. Une entente est passée et l’Institution devient la faculté de médecine de l’Université McGill. Le 29 janvier 1829, l’enseignement y débute et le 24 juin suivant, Burnside Place ouvre ses portes sous le nom de McGill College.

#######