15 juin 1776

Le Delaware déclare son indépendance

Thomas_McKean_Sterile

Thomas McKean

Photo anonyme d’une huile sur toile de C. W Schreyleer (s.d.)

Source : Delaware State Museums

     Le 15 juin 1776, l’assemblée coloniale des comtés inférieurs du Delaware déclare son indépendance de la Grande-Bretagne et de la Pennsylvanie pour constituer l’État du Delaware. Le Delaware fait partie de la Pennsylvanie durant la domination britannique mais devient ensuite une des treize colonies à participer à la Révolution américaine. En 1787, le Delaware est le premier État à ratifier la constitution des États-Unis.

      Les représentants des comtés de New Castle, de Kent et de Sussex-upon-Delaware qui forment les comtés inférieurs du Delaware acceptent ainsi la séparation de la tutelle coloniale. Cette décision unanime surprend. Malgré la division de l’opinion publique quant au maintien du lien avec la mère-patrie, l’assemblée du Delaware est la première à rompre le lien colonial. Depuis, le 15 juin est célébré au Delaware comme le Separation Day.

    Thomas McKean est alors un membre influent des élus du Delaware. Il participe au Second Congrès continental à Philadelphie en 1776. Il est accompagné de George Read. Ce dernier s’oppose à l’indépendance américaine. Devant cette impasse du vote pour permettre au Delaware d’adhérer à la Déclaration d’indépendance des États-Unis d’Amérique, Thomas McKean fait appel à son compatriote Caesar Rodney. Durant la nuit du 1ᵉᴿ juillet 1776, Rodney chevauche les 70 milles qui le sépare de Philadelphie malgré un orage électrique. Il arrive juste à temps, le 2 juillet, durant le vote, pour donner son accord. Finalement, les trois représentants du Delaware signent la Déclaration le 4 juillet 1776.

Par François Droüin; version révisée le 13 juin 2018.

#######