13 juin 1983

Mohammed Ali en visite officielle à Rouyn-Noranda

«Mohammed Ali signant des autographes dans une famille abitibienne au cours de son passage à Rouyn-Noranda»

Photo : Production de Voir Ali (2010)

Source : lapresse.ca

     Cassius Marcellus Clay Jr. change son nom en 1965 à l’âge de 22 ans lorsqu’il se convertit à l’islam. Il devient Muhammad Ali, traduit en français par Mohammed Ali. Après sa médaille d’or en boxe olympique à Rome en 1960 dans la catégorie mi-lourd, il connaît une carrière professionnelle exceptionnelle. Plusieurs fois champion du monde des poids lourds, célèbre pour ses prises de position politique, Ali est un des athlètes les plus médiatisés du XXᵉ siècle. Il prend sa retraite de la boxe en 1981. Deux plus tard, il accepte l’invitation de se rendre à Rouyn-Noranda pour participer au financement des Championnats sportifs québécois. Sa visite en sol québécois fait d’ailleurs l’objet du documentaire Voir Ali de Martin Guérin.

     Le climat économique est morose en Abitibi au début des années 1980. Plusieurs projets sont sur la table pour financer les Championnats : la solution, un souper-bénéfice. Plusieurs anciens hockeyeurs de la Ligue nationale de hockey proviennent de la région et il semble possible d’en inviter un pour remplir l’aréna à 50 $ le couvert. Au cours des discussions, une idée est lancée : inviter Mohammed Ali. Réjean Tremblay raconte : « S’cusez, on est à Rouyn-Noranda. Et on parlait de Muhammad Ali, le plus grand, trois fois champion du monde des poids lourds, vainqueur de Sonny Liston, de Joe Frazier, de George Foreman, de Ken Norton, vainqueur en fait du gouvernement américain, sans doute la personnalité la plus aimée et la plus connue sur les cinq continents de la planète. Muhammad Ali, le « Greatest », qui vivait dans une splendide demeure à Los Angeles entouré de leaders musulmans ».

     Jean-Pierre Charlebois, président de l’événement, rappelle que c’est Jacques Matte, un acteur influent de la scène culturelle à Rouyn-Noranda qui a suggéré le nom d’Ali. La présence du champion de tennis Björn Borg a aussi été évoquée mais le choix se fixa finalement sur le champion boxeur. Son agent au Canada, Larry Messier, est contacté et les négociations se déroulent promptement, à la surprise des deux parties. La direction des Championnats se rend à Los Angeles et Ali accepte l’invitation. Après son arrivée au Québec, Ali visite la centrale LG2 à la baie James avant de prononcer sa conférence au Centre récréatif de Rouyn-Noranda. L’événement reste toutefois en deçà des attentes puisque le public n’est pas au rendez-vous et que le discours prononcé traite finalement plus de l’islam que du sport.

Par François Droüin; version révisée le 12 juin 2018.

##########