Archive pour la ‘Au XVe siècle’ Catégorie

Jeanne d’Arc sur le bûcherPhoto de Rémih du détail d’une peinture de Jules-Eugêne Lenepveu de 1889 (2011)Source : Wikimedia Commons

     Le 30 mai 1431, Jeanne d’Arc monte sur le bûcher à la place du Vieux-Marché à Rouen. Elle est ensuite brûlée vive par le bourreau Geoffroy Thérarge. Son exécution a lieu vers 9 h le matin. Le Journal de Paris décrit ainsi le supplice : «Jeanne fut bientôt estainte et sa robe toute arse ; et fut veue de tout le peuple toutte nue et tous les secrets qui peuvent estre ou doibvent en femme, pour aster les doubtes du peuple. Et quand ils l’eurent assez à leur gré veue, toutte morte, le bourrel remist le feu grant sur sa pauvre charongne qui tantôt fut toutte comburée et os et chair mis en cendre».

     La Pucelle d’Orléans est capturée par les Bourguignons en 1430. Elle est vendue aux Anglais le 21 novembre de cette année-là. En février 1431, son procès pour hérésie débute. Elle est finalement condamnée au supplice par un tribunal ecclésiastique qui la considère comme relapse.

     Jeanne d’Arc est canonisée en 1920. Son martyr est un événement mythique de l’Histoire de France. Jeanne d’Arc est d’ailleurs une des patronne de la France. Sa vie est également une épopée héroïque qui a suscité plusieurs livres d’histoire, des romans, des films, etc.

Jeanne d’Arc au bûcherPhoto anonyme d’une miniature publiée le manuscrit de Martial d’Auvergne, Les Vigiles de Charles VII et datant de 1477-1483 (s.d.)Source : BNF

#######

Lignes de partage entre le Royaume de Castille et le Portugal aux 15ᵉ et 16ᵉ sièclesDessin par Lancer en 2007, adapté par Flappieh (2013)Source : Wikipedia Commons

     Le 4 mai 1493, le pape Alexandre VI publie la bulle Inter caetera. Ce document soumet les terres découvertes au Nouveau Monde à l’obligation d’évangélisation des populations indigènes. Afin d’éviter un conflit entre le Portugal et l’Espagne, le pape délimite la zone accordée aux Espagnols.

    Cette bulle garantit à la couronne espagnole tous les territoires «à l’ouest et au sud» d’une ligne de pôle à pôle à 100 lieues à l’ouest des Açores et des îles du Cap-Vert. Déjà, la côte occidentale de l’Afrique avait été donnée au Portugal en 1481 en vertu de la bulle Aeterni regis.  En effet, les précisions d’Inter caetera sur les zones d’influence deviennent importantes en raison de la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb en 1492.

François Iᵉʳ Photo d’Oakenchips d’une huile de Jean Clouet sur panneau de chêne datant d’environ 1530 (v. 2013) Source : Wikimedia Commons

     Inter caetera marque le début des missions catholiques au Nouveau Monde. La bulle sert de base à la colonisation espagnole en Amérique. Elle donne à l’Espagne pratiquement tout l’océan Pacifique et la côte ouest américaine. Cette bulle est complétée en 1494 par le traité de Tordesillas qui repousse la ligne de partage à 370 lieues des îles du Cap-Vert.

     En 1533, poussé par les commerçants bretons et normands, François Iᵉʳ, roi de France, demande au pape Clément VII de préciser la porter de la bulle Inter caetera. Le monarque français aurait lancé : «le soleil luit pour moi comme pour les autres. Je voudrais bien voir la clause du testament d’Adam qui m’exclut du partage du monde». Cette nouvelle interprétation stipule que le partage concerne les terres connues à la fin du XVᵉ siècle et que les terres découvertes ultérieurement pouvaient être réclamées par d’autres monarques chrétiens. Fort de cet appui papal, Francois Iᵉʳ soutient dès 1534, l’expédition de Jacques Cartier vers le Nouveau Monde.

#######

«Bible de Gutenberg de la Librairie du Congrès»Photo : Mark Pellegrini (2002)Source : Wikimedia Commons

     Après plusieurs années de recherche, l’allemand Johannes Gutenberg réussit à mettre un point au système qui permet l’impression en série. Le 23 février 1455, Gutenberg réalise la première impression en série d’Europe avec des caractère mobiles de métal. Il imprime la Bible de Gutenberg.

Gutenberg par David d’AngersPhoto de Jean-Pierre Dalbéradu du modèle en plâtre original réalisé pour le bronze installé à la place Gutenberg à Strasbourg (2014)Source : Wikimedia Commons

     Gutenberg est associé avec Johann Fust et Pierre Schoeffer dans cette entreprise. Sa Bible est imprimée in-folio en deux volumes de 324 et 319 feuillets. Elle reproduit le texte de la Vulgate de saint Jérome : l’Ancien Testament dans le premier volume et le Nouveau Testament dans le second.  Certains exemplaires sont sur du papier et d’autres sur du vélin.

PrintMus_038Photo par vlasta2 de Peter Small utilisant une réplique de la presse de Gutenberg au International Printing Museum (2009)Source : Wikimedia Commons

     La Bible de Gutenberg est composée en 42 lignes. Le procédé d’impression par caractères mobiles se répand alors en Europe. Quarante-neuf bibles imprimées par Gutenberg sont conservées aujourd’hui alors qu’elle fut imprimée à environ 180 copies. Gutenberg est, à ce titre, le père de l’imprimerie.

#######