Archive pour la ‘Au XIe siècle’ Catégorie

«Godefroy dans son château roulant à l’assaut de Jérusalem» Reproduction d’une enluminure anonyme tirée du Roman de Godefroy et de Saladin… (1337) Source : BNF

     Après la victoire des Croisés, le couronne de roi de Jérusalem est offerte à Godefroy de Bouillon. Celui-ci refuse en arguant qu’il ne peut porter une couronne d’or sur les lieux où le Christ a porté une couronne d’épines.  Il prend plutôt le titre «d’avoué du Saint-Sépulcre».

     Il montre ainsi que la Terre Sainte demeure la propriété du Christ et donc, par extension, du Saint-Siège. À l’époque féodale, l’avouerie est la charge de la personne qui protège et qui représente, pour les affaires temporelles, une institution ecclésiastique.

     Ce geste de Godefroy de Bouillon donne naissance à l’Ordre du Saint-Sépulcre.

#######

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

«Prise de Jérusalem en 1099» Reproduction d’une illustration médiévale anonyme (s.d.) Source : soutien67.free.fr

     En août 1095, le pape Urbain II convoque le Concile de Clermont. L’idée d’une croisade chrétienne pour délivrer la Terre sainte de la domination des «Infidèles» y est discutée. Pour clore le concile, le 27 novembre 1095, le pape lance un appel à la croisade mieux connu comme l’Appel de Clermont.

     Après un long périple à travers l’Europe, les croisés sont au portes de Jérusalem en 1099. Le siège de la ville débute le 7 juin 1099 et des machines de guerre sont construites par les croisés. La ville, tenue par les musulmans, tombe finalement aux mains des troupes chrétiennes le 15 juillet 1099. Le siège se termine par un bain de sang.

     Cet événement renouvelle les pèlerinages vers la Terre sainte, un mouvement qui se poursuit de nos jours.

#######

 

«Godefroi de Bouillon & Urbain II»Illustration anonyme (XIVᵉ siècle)Source : BNF

     Les pèlerinages en Terre Sainte remontent au IVᵉ siècle et se poursuivent après la conquête de Jérusalem par les musulmans en 638. Ces pèlerinages demeurent pacifiques jusqu’à ce que les Turcs s’emparent de Jérusalem au début du second millénaire. L’empire chrétien de Byzance est alors menacé et les pèlerinages vont prendre la forme d’une guerre sainte.

    Le 27 novembre 1095, le pape Urbain II conclut le Concile de Clermont en prononçant un discours historique. C’est «l’Appel de Clermont». Le texte original du discours a disparu mais nous est connu par les chroniqueurs de l’époque. Malgré les divergences entre les versions, le thème principal est un appel aux chrétiens d’Occident de transformer leur pèlerinage en une aide aux chrétiens d’Orient pour libérer Jérusalem des «Infidèles».

    L’Appel de Clermont dénonce les souffrances des chrétiens orientaux et souligne la nécessité de soutenir les pèlerinages en Terre Sainte. Ce discours suscite l’enthousiasme. Des milliers de personnes se déclarent prêtes à libérer le Saint Sépulcre. C’est le début des pèlerinages armés qui prendront au XIIᵉ siècle le nom de croisade.

#######