26 février 1896

Becquerel découvre la radioactivité naturelle

Henri Becquerel source : Wikimedia Commons

Antoine Henri Becquerel

Photo anonyme (vers 1896)

Source : Wikimedia Commons

     En 1896, Antoine Henri Becquerel procède à des expérimentations sur les sels d’uranium. Le physicien étudie alors leur fluorescence. Le 26 février, il stocke ses sels minéraux à proximité de ses plaques de photos. Le temps nuageux le force à attendre avant de poursuivre ses expériences.

Becquerel_plate

« Plaque montrant les effets de la radioactivité »

Photo : Henri Becquerel (1896)

Source : Wikimedia Commons

    Lorsqu’il développe ses photos, Becquerel constate des empreintes générées en milieu clos. Ces empreintes proviennent du rayonnement de l’uranium. Elles prouvent l’existence de la radioactivité naturelle.

    Au début de mars 1896, Becquerel publie ses résultats. L’article Sur les radiations invisibles des corps phosphorescents ouvre ainsi la porte de la recherche sur la radioactivité et sur la physique nucléaire.

#######