7 mai 1824

Première de la Neuvième symphonie de Beethoven

Beethoven Copie d'un portrait de Ferdinand Georg Waldmüller (1823)

Ludwig van Beethoven

Copie d’un portrait de Ferdinand Georg Waldmüller (1823)

Source : Wikimedia Commons

     La Symphonie Nº 9 en ré mineur, opus 125, est créée le 7 mai 1824 au Kärnertortheater. Le lieu est prestigieux : c’est le théâtre de la cour impériale et royale de Vienne. L’œuvre est dédiée au roi Frédéric-Guillaume III de Prusse. La Neuvième est une symphonie en 4 mouvements pour grand orchestre, solos et chœur mixte. Elle est composée entre la fin de 1822 et février 1824.

     Beethoven est sur scène pour la première fois depuis plusieurs années. La salle est bondée. Le compositeur partage la direction de l’orchestre avec Michael Umlauf, kapellmeister du théâtre. Plusieurs anecdotes nous rappellent que Beethoven est sourd et qu’il ne peut entendre sa musique. Ainsi, il rate le dernier tempo de l’œuvre et continue à gesticuler après la finale. Qu’à cela ne tienne, la première est un triomphe. La foule est debout pour l’ovationner à tout rompre!!

     Durant plus de 30 ans avant 1824, cette création obsède l’esprit du compositeur. Ses biographes rapportent que toute sa vie, Beethoven est hanté par le thème mélodique de son chef-d’œuvre. La Neuvième va avoir un impact considérable sur l’histoire musicale et sur la culture européenne. Cette vision utopiste d’un monde meilleur rejoint des valeurs humaines universelles. Dès 1920, plusieurs réclament que cette mélodie serve de base à la création d’un hymne européen. En 1972, le Conseil de l’Europe fait du thème musical de l’« Ode à la Joie » son hymne. En 1985, cette musique devient officiellement l’hymne européen.

Par François Droüin, version révisée le 20 avril 2018.

#######

 

Laisser une Réponse