16 juin 1858

«A house divided against itself cannot stand»

Abraham Lincoln

Abraham_Lincoln_lithographie_Leopold_Grozelier_tableau_Thomas_Hicks

Hon. Abraham Lincoln, Republican candidate for the presidency, 1860
Reproduction d’une lithographie de Leopold Grozelier à partir d’un tableau de
Thomas Hicks (1860)
Source : Librairie du Congrès

     Le 16 juin 1858, plus d’un millier de délégués républicains sont réunis en convention à Springfield en Illinois. À l’issue de la journée, Abraham Lincoln est choisi comme candidat républicain en vue de l’élection au poste de sénateur de l’État. Peu après sa nomination, Lincoln s’adresse à ses partisans et prononce alors un discours mémorable.

     Le titre du discours reprend un passage de son introduction : «Une maison divisée contre elle-même ne peut subsister». Lincoln utilise ici une citation du Christ qui se retrouve dans les trois évangiles synoptiques. Dans son discours, Lincoln pose clairement la question de la moralité de l’esclavage. Il soutient alors que la décision de la Cour suprême des États-Unis dans l’affaire Dred Scott est un précédent qui risque de permettre la légalisation de l’esclavage dans tous les États américains.

     Plusieurs des partisans de Lincoln jugent qu’il est allé trop loin, que ses propos sont moralement courageux mais politiquement incorrects. Malgré les références que Lincoln fait à la Déclaration d’Indépendance de 1776 pour appuyer son propos, il est éventuellement battu aux élections sénatoriales. Pourtant, le thème du discours ainsi que ses arguments justes et éloquents attirent l’attention à travers l’Amérique. «A House Divided» s’impose ensuite comme un idéal électoral qui permet à Lincoln de poser sa candidature à la présidence des États-Unis en 1860.

#######