16 avril 1955

De «computer» à ordinateur

Panneau frontal du IBM 650 Photo : Mike Cowlishaw

«Panneau frontal du IBM 650»
Photo : Mike Cowlishaw (s.d.)
Source : Wikimedia Commons

     Le 8 décembre 1954, un premier IBM 650 est livré à une compagnie d’assurances de Boston. L’appareil est compétitif selon les standards de l’époque : il coûte environ 500 000 US$ et se loge dans un seule pièce. L’IBM 650 devient le premier «computer» à être commercialisé.  Fabriquée d’abord aux États-Unis, cette machine est ensuite produite en France à partir du printemps 1955. Les Français s’interrogent sur le générique à donner à ce produit. Est-ce un «computeur»? Est-ce une «machine processionnelle» ?

     François Girard est alors le responsable de la publicité d’IBM en France. Il a l’idée de consulter Jacques Perret, son ancien professeur de lettres à l’Université de Paris.  Littéralement, un «computer» se traduit de l’anglais par le mot «calculateur». Ce terme ne rend toutefois pas justice aux fonctions remplies par cette nouvelle machine.

     Dans une lettre datée du 16 avril 1955, Jacques Perret s’adresse à Christian de Waldner, président d’IBM France. Il écrit : «Que diriez-vous d’ordinateur?». Le terme réfère à un ancien terme ecclésiastique, à un ordonnateur qui confère un ordre dans l’Église. Le sens religieux étant désuet et si éloigné du sens moderne que la langue française a conservé le terme ordinateur pour désigner le «computer».

#######