8 décembre 1944

Vote de confiance sur l’envoi de conscrits canadiens outre-mer

« Manifestation anti-conscription organisée par les étudiants de l’Université de Montréal au Champs-de-Mars »

Photo : The Gazette (23 mars 1939)

Source : Bibliothèque et Archives Canada

     Le 23 novembre 1944, le gouvernement libéral de William Lyon Mackenzie King décrète l’envoi de 16 000 conscrits outre-mer. Sa décision est justifiée par la nécessité d’intensifier l’effort de guerre canadien en Europe. Deux ans auparavant, la loi 80 avait été adoptée pour permettre la conscription, si nécessaire. Cette décision ne fait pas consensus et Mackenzie King doit surmonter une série de tension à travers le pays.

     Le 8 décembre 1944, un vote confiance est appelé aux Communes par les libéraux de King. La question est « Que cette Chambre aide le gouvernement dans la poursuite d’un vigoureux effort de guerre ». Après de longues heures de débat, King reçoit l’appui de 143 députés contre 70. Seulement treize députés libéraux du Québec donnent leur confiance au gouvernement. Tous les autres membres de la députation québécoise s’y opposent dans un front commun regroupant des libéraux, des conservateurs, des indépendants et de même que Maxime Raymond du Bloc Populaire.

     Pour comprendre ce nouvel épisode de la crise de la conscription, il faut se souvenir des problèmes survenus sur cette question lors de la Première Guerre mondiale. Il faut aussi rappeler que le plébiscite de 1942 sur la conscription a divisé la population canadienne : 83 % des habitants des provinces canadiennes-anglaises votent en faveur de la conscription tandis que 76 % de la population québécoise s’y opposent. Conscient de l’écueil politique qui l’attend, King a remplacé le ministre de la défense James Ralston par le général Andrew McNaughton, plus sensible aux difficultés que la langue française rencontre dans l’armée canadienne. Malgré tout, le nombre de volontaires n’est pas jugé suffisant pour soutenir adéquatement l’effort de guerre des Alliés et c’est finalement 12 908 conscrits qui sont envoyés outre-mer au début de janvier 1945.

Par François Droüin; version révisée le 4 décembre 2020.

#######