28 août 1963

I Have a Dream

Martin Luther King prononçant son discours sur les marche du Lincoln Memorial

Civil Rights March on Washington, D.C.[Dr. Martin Luther King, Jr. speaking.]

Photo : United States Information Agency Press and Publications Service (1963)

Source : National Archives and Records Administration

     Le Mouvement pour les droits civiques organise en 1963 une manifestation dans la capitale américaine afin de démontrer l’appui populaire à ses revendications. L’événement est connu comme la «Marche vers Washington pour le travail et la liberté». Des dizaines de milliers de participants sont attendus. À la surprise générale, les prévisions des organisateurs sont largement dépassées. Ce sont près de 300 000 personnes qui s’unissent pour demander à l’administration Kennedy de donner un accès égal aux services publics, à l’éducation, à l’emploi et à la démocratie aux Noirs et aux Blancs des États-Unis.

     Durant le rassemblement, le jeune pasteur noir Martin Luther King prend la parole. Il est alors connu pour avoir dirigé avec succès la campagne de boycott des autobus à Montgomery en Alabama. Debout sur les marches du Lincoln Memorial, le 28 août 1963, il livre un discours mémorable en lançant un appel à mettre fin au racisme aux États-Unis.

   I Have a Dream utilise une rhétorique exemplaire. Le texte fait référence à plusieurs thèmes. Le révérend King s’appuie sur la Proclamation d’émancipation d’Abraham Lincoln, sur des passages bibliques et sur la justice sociale pour revendiquer l’égalité entre les Noirs et les Blancs. Mais c’est par l’utilisation de plusieurs anaphores dont la répétition de « I Have a Dream » que King parvient à faire passer son message universel.

Par François Droüin; version révisée le 31 octobre 2018.

#######