25 décembre 1635

Décès de Samuel de Champlain

« Plaque à l’entrée de la crypte de la basilique-cathédrale Notre-Dame-de-Québec qui annonce la présence de Samuel de Champlain, dont on soupçonne que le corps est dans le secteur »

Photo : Luc Fournier (2011)

Source : www.lequebecexpress.com

     Le 25 décembre 1635, Samuel de Champlain décède à Québec. Sa santé a beaucoup décliné cette année-là. Au mois d’octobre 1635, il commence à souffrir de paralysie. Il modifie son testament et fait de la Vierge Marie son héritière laissant ainsi ses meubles et sa part dans la Compagnie de la Nouvelle-France à l’église Notre-Dame-de-Recouvrance. Ce testament, confirmé à Paris en 1637, est cependant cassé deux ans plus tard à la demande d’une cousine de Champlain.

     Le père Charles Lalemant assiste Champlain durant ses derniers jours. Il décède dans le fort Saint-Louis le jour de Noël 1635. Dans son oraison funèbre, le père Paul Le Jeune rappelle la foi du fondateur de Québec en soulignant que sa mort est « une nouvelle naissance au Ciel » et que « s’il est mort hors de France, son nom n’en sera pas moins glorieux à la Postérité ». Après ses funérailles, Champlain est d’abord inhumé dans l’église Notre-Dame-de-Recouvrance. Le successeur de Champlain à la tête de la colonie, Charles Huault de Montmagny, fait agrandir cette église en 1636 pour y ériger une chapelle funéraire où se retrouve la sépulture de Champlain. Cet endroit prend le nom de chapelle de Monsieur le Gouverneur puis de chapelle Champlain.

     En 1640, catastrophe : Notre-Dame-de-Recouvrance passe au feu. L’église de Québec est reconstruite par la suite et devient Notre-Dame-de-la-Paix en 1647. Ce sinistre pose un problème aux générations futures : le tombeau de Champlain cesse d’être clairement identifié après la reconstruction. Ceci fait place, par la suite, à une multitude d’interprétations quant à la localisation exacte de la dépouille de Champlain. Depuis, le milieu du XIXᵉ siècle, historiens et archéologues font leurs choux gras de ce mystère toujours insoluble de nos jours.

Par François Droüin; version révisée le 4 avril 2019.

#######