25 août 1944

Libération de Paris

Reddition de la garnison allemande de Paris signée par le général Von Choltiz

« Reddition de la garnison allemande de Paris signée par le général Dietrich Von Choltiz, reçue par le général Philippe Leclerc et contresignée par le colonel Henri Rol-Tanguy »

Document conservé au Musée de l’Armée à Paris photographié par Gind2005 (2012)

Source : Wikimedia Commons

     Le 23 août 1944, les troupes françaises du général Leclerc font fi des ordres de l’état-major allié. Elles foncent sur Paris afin d’aider leurs compatriotes de la Résistance. Ces derniers ont fomenté une insurrection dans la capitale en organisant, dès le 10 août, une grève des cheminots. La révolte populaire s’est alors étendue rapidement à toute la ville. La Libération de Paris est devenue une priorité nationale pour la France libre. Cette décision force la main des Américains qui acceptent de venir en renfort.

     Des combats de guérilla urbaine font rage dès le 19 août entre les troupes de la Wermatch qui sont attaquées par la police française et les forces de l’intérieur de la Résistance. La charge des Alliés sur Paris permet à la 4ᵉ division d’infanterie américaine d’entrer dans la ville. La 2ᵉ division blindée française commandée par Leclerc suit immédiatement.

     Le 25 août, les Allemands capitulent devant les troupes françaises. En fin d’après-midi, le général Charles de Gaulle arrive à Paris et reçoit le document officiel de la reddition des mains du général Leclerc. Il se rend à l’Hôtel de ville et improvise un discours : « Paris! Paris outragé! Paris brisé! Paris martyrisé! Mais Paris libéré… ».

Par François Droüin; version révisée le 28 octobre 2018.

À voir également

#######