23 janvier 1834

Incendie du Château Saint-Louis

« Château Saint-Louis (1620-1834) »
Gravure anonyme (1881)
Source : L’Opinion publique, vol. 12, n° 9, p. 103

Le 23 janvier 1834, peu après l’heure du midi, un incendie éclate au troisième étage du Château Saint-Louis, résidence des gouverneurs de la colonie. L’ameublement et les effets personnels des résidants sont sauvés mais l’édifice est une perte totale. Le Canadien, publié le lendemain, rapporte : « Le feu a duré jusqu’à ce matin et achève de consumer l’intérieur. Le froid excessif qu’il faisait hier a beaucoup nui au jeu des pompes ».

Le Château Saint-Louis ne sera jamais reconstruit. En 1838, une terrasse piétonnière est élevée sur ses ruines. C’est la première Terrasse Durham qui par agrandissements successifs deviendra la Terrasse Dufferin. Ce recouvrement favorisera par ailleurs la conservation d’importants vestiges archéologiques mis au jour au cours des années 1980, 1990 et 2000.

La terrasse construite en 1838 est fort bien située. Elle se trouve à environ 180 pieds au-dessus de la Basse-Ville avec une balustrade du côté du fleuve. Elle est agrandie à 276 pieds en 1854; puis, en 1879, la terrasse est allongée jusqu’au pied de la redoute du cap Diamant pour atteindre une longueur de 1 400 pieds. Alphonse Leclaire, en 1894 dans la Revue canadienne, la décrit ainsi : « La « plateforme » chère aux Québecquois est connue de toute l’Amérique à cause du panorama éblouissant que l’oeuil y découvre de tous côtés ».

Par François Droüin; version révisée le 22 janvier 2020.

#######