22 septembre 1862

Abraham Lincoln donne avis de la Proclamation d’émancipation

Abraham Lincoln, seizième président des États-Unis par Alexander Gardner (1863) Source : Librairie du Congrès

« Abraham Lincoln,seizième président des États-Unis »

Photo : Alexander Gardner (1863)

Source : Librairie du Congrès

     Au début de la guerre de Sécession, le premier objectif d’Abraham Lincoln est de sauver l’Union américaine. Malgré son opposition à l’esclavage, Lincoln craint que les états frontaliers ente le Nord et le sud soit le Maryland, le Delaware, le Kentucky et le Missouri rejoignent les rebelles s’il légifère sur cette question.

     Au milieu de la guerre civile, le 22 septembre 1862, Lincoln donne un avis préliminaire d’émancipation des esclaves. Il donne 100 jours aux États confédérés pour rejoindre l’Union sinon tous les esclaves habitant ces états seront déclarés libres.

     Le 1er janvier 1863, la Proclamation d’émancipation stipule que « toutes les personnes détenues comme esclaves dans les états rebelles sont désormais libres». L’appui aux Sudistes devient ainsi un appui à l’esclavage, une option impossible pour la diplomatie de la Grande-Bretagne et de la France. En jouant cette carte politique, Lincoln s’assure de la caution internationale à l’abolition de l’esclavage aux États-Unis et ouvre la voie vers un amendement constitutionnel sur la question.

Par François Droüin; version révisée le 5 décembre 2018.

#######