21 septembre 1812

Attaque américaine à Gananoque

Heritageparkgananque

« Enseigne du Joel Stone Heritage Park »

Photo : ARuddock (2015)

Source : Wikimedia Commons

     La proximité de la frontière américaine avec celle du Haut-Canada le long du fleuve Saint-Laurent est une source de préoccupation pour l’armée britannique dès le début du XIXᵉ siècle. Quelques ouvrages sont aménagés le long de cette voie d’eau afin d’en améliorer la défense en cas de conflit.  Le 21 septembre 1812, au début de la guerre de 1812, les Américains font un raid contre Gananoque, un petit village du Haut-Canada où se trouve un dépôt d’armes. Le capitaine Benjamin Forsyth commande cette attaque à la tête des troupes américaines formées d’environ 200 hommes, soldats réguliers et miliciens en provenance de Sackets Harbor dans l’État de New York.

     Gananoque joue alors un rôle important dans la ligne d’approvisionnement entre Kingston et Montréal. Une petite garnison de trois cents hommes de milice dirigée par le colonel Joel Stone assure la sécurité du comté de Leeds où se trouve Gananoque. Lors du raid de 1812, le colonel Stone est absent et moins de 70 miliciens peuvent affronter les Américains. Grâce à sa supériorité numérique, le capitaine Forsyth maîtrise rapidement les lieux. Il s’empare des magasins du gouvernement britannique et les détruit. Il pille aussi la résidence du colonel Stone dont l’épouse est blessée par balle.

     Les Américains retraitent ensuite à Sackets Harbor avec leurs prisonniers, bien conscients qu’ils ne peuvent affronter une armée de soldats réguliers. Rapidement, une petite armée de réguliers et de miliciens est dépêchée à Gananoque dont l’importance stratégique devient évidente. Bien que la majorité des biens nécessaires à la guerre est transportée par bateau, les ordres et les documents secrets sont aussi transportés à cheval entre Prescott et Kingston. Sous l’impulsion du colonel Stone, un fortin militaire est construit à Gananoque et une garnison de réguliers y est stationnée.  Gananoque n’a jamais plus été attaqué depuis.

Par François Droüin; version révisée le 4 décembre 2018.

#######