20 janvier 1986

Robert Bourassa est « rimouskifié »

Le 2 décembre 1985, le Parti libéral du Québec remporte les élections générales et chasse le Parti Québécois (PQ) du pouvoir. Les libéraux font élire 99 des 122 députés. Mais Robert Bourassa, leur chef, est défait dans le circonscription de Bertrand. Il s’y était fait élire quelques mois auparavant, en juin, lors d’une élection partielle.

Germain Leduc, député libéral de Saint-Laurent, se retire pour laisser la chance à Robert Bourassa de se faire élire. C’est une circonscription électorale à forte majorité libérale. Le 20 janvier 1986, Bourassa est élu dans Saint-Laurent. Le PQ lui laisse le champ libre et choisit de ne pas présenter de candidat.

Dans le jargon parlementaire, Bourassa a été « rimouskifié ». Cette expression remonte au milieu du XIXe siècle. Elle est apparue suite à la victoire de Robert Baldwin dans Rimouski le 30 janvier 1843. Ceci permettait à Baldwin, défait dans deux circonscriptions au Haut-Canada, de faire son entrée au cabinet. La presse anglophone écrit alors que « Baldwin was rimouskified » ! « Rimouskifié » fait donc référence à un candidat prestigieux qui, défait dans son comté, se présente aussitôt dans une autre circonscription, libérée exprès pour lui, où il remporte la victoire.

Par François Droüin; version révisée le 22 janvier 2021.

#######