18 septembre 1873

« Panique » à Wall Street

«The Panic - Run on the Fourth National Bank, No. 20 Nassau Street» Source : Frank Leslie's Illustrated Newspaper (4 oct.1873, p. 67

« The Panic – Run on the Fourth National Bank, No. 20 Nassau Street »

Reproduction d’une gravure sur bois anonyme publiée dans le Frank Leslie’s Illustrated Newspaper (4 oct. 1873), p. 67

Source : Librairie du Congrès

     Au début des années 1870, une série de mauvais prêts hypothécaires mine l’économie européenne. Lorsque survient une chute du prix des aliments au printemps 1873, l’Europe centrale vit un véritable krach. Les banques continentales coulent une après l’autre tandis que les banques anglaises retiennent leur capital. Les coûts du crédit deviennent prohibitifs et la crise s’étend à l’Amérique à l’automne suivant.

     Les compagnies de chemin de fer américaines avaient alors construit des instruments financiers complexes qui ne résistent pas à la défaillance du crédit. Les investisseurs deviennent sceptiques sur la solidité réelle de ces compagnies. Lorsque la Northern Pacific Railway lance une nouvelle émission obligataire, la méfiance s’installe.

     Le 18 septembre 1873, la Jay Cooke & Co. fait faillite et ferme ses portes. Elle était un des plus importants bailleurs de fonds des compagnies ferroviaires et la première banque américaine. La panique s’empare de Wall Street et le marché boursier s’effondre. Le marasme économique s’installe pour quatre ans aux États-Unis et pour deux années de plus en Europe.

Par François Droüin; version révisée le 2 décembre 2018.

#######