17 octobre 1970

Pierre Laporte, otage du FLQ, est retrouvé mort à Saint-Hubert

Découverte de la dépouille de Pierre Laporte Photo : Robert Nadon (1970) Source : Archives La Presse

« Découverte de la dépouille de Pierre Laporte »

Photo : Robert Nadon (1970)

Source : Archives La Presse

     Le Front de Libération du Québec est un mouvement politique radical prônant la lutte armée comme moyen de faire l’indépendance du Québec. Groupe marginal, le FLQ commet plusieurs attentats durant les années 1960. En 1970, deux cellules du FLQ provoquent une crise au Québec. Le 5 octobre 1970, la cellule « Libération » enlève le diplomate britannique James Richard Cross. Cinq jours plus tard, la cellule « Chénier » enlève Pierre Laporte, ministre du Travail et de l’Immigration et vice-premier ministre du Québec.

     La Loi sur les mesures de guerre est alors proclamée pour la première fois en temps de paix.  Le 17 octobre 1970, après sept jours de séquestration, Pierre Laporte est retrouvé mort dans le coffre arrière d’une voiture stationnée à l’aéroport de Saint-Hubert.

Les détails de la mort de Laporte restent un sujet de controverse. Certains affirment qu’il a été froidement exécuté.  D’autres affirment qu’il n’a pas survécu à une tentative d’évasion durant sa captivité. Même le procès de ses agresseurs n’a pas réussi à faire la lumière sur cet événement marquant de la Crise d’octobre de 1970.

Par François Droüin; version révisée le 30 janvier 2019.

#######