16 janvier 1920

Début de la prohibition aux États-Unis

Cure d'eau pour les brasseries Caricature de R. Irvin Source : The Hawaiian Gazette (1902)

« Cure d’eau pour les brasseries (traduction) »

Caricature de R. Irvin (1902)

Source : The Hawaiian Gazette

     Le 16 janvier 1920, le XVIIIᵉ amendement à la Constitution américaine entre en vigueur, un an après sa ratification.  Cet amendement interdit la vente, la production et le transport d’alcool sur tout le territoire américain. Le XVIIIᵉ amendement est alors approuvé par 36 états américains. Cette législation est renforcée par le National Prohibition Act, nommé aussi Volstead Act, qui élargit l’interdiction de vente et de consommation aux restaurants et aux bars.

     La prohibition dure quatorze ans. Elle résulte des pressions faites par les ligues de tempérance et par les mouvements féministes. Ces organisations visent à contrer la consommation d’alcool, un phénomène en hausse au cours du XIXᵉ siècle. L’argument pour justifier la modération puis l’interdiction est simple : l’intoxication à l’alcool entraîne au crime et au meurtre.

     L’application de la loi s’avère finalement un véritable casse-tête. Plusieurs criminels en profitent pour bâtir de véritable empire interlope afin de favoriser la consommation d’alcool. De plus, la majorité de la population continue à boire de l’alcool de manière clandestine. En 1933, le XXIᵉ amendement abolit la prohibition. C’est la seule fois qu’un amendement à la constitution américaine est rappelé.

#######