12 novembre 1895

Création de l’Automobile Club de France

Logo de l'Automobile-club de France

« Logo de l’Automobile Club de France »

Illustration anonyme (s.d.)

Source : Wikipédia

     À la fin du XIXᵉ siècle, l’invention de l’automobile provoque un engouement chez plusieurs mécènes passionnés par l’esprit d’aventure. En France, le comte Jules-Albert de Dion fait figure de précurseur. Ce constructeur d’automobiles est à l’origine de la première course automobile de l’histoire. C’est la « Paris-Bordeaux-Paris », tenue en juin 1895.

     L’idée d’un « Grand Cercle » réunissant les passionnés d’automobiles fait alors son chemin. Le 12 novembre 1895, l’assemblée constitutive de l’Automobile Club de France (ACF) se tient chez le comte de Dion au quai d’Orsay. Ce dernier laisse la présidence au baron Étienne de Zylen. « L’Automobil’Club », ainsi nommé par ses fondateurs, est le premier club automobile de l’histoire.

     Cercle élitiste, l’ACF s’implique dans la course automobile. Après les accidents marquants la course Paris-Madrid en 1903, l’ACF milite en faveur de la tenue de course sur des circuits particuliers. En 1906, elle parraine le Grand Prix de l’ACF qui est le premier Grand Prix de course automobile et l’ancêtre des courses de Formule 1.

Par François Droüin; version révisée le 21 février 2019.

#######