Archive pour la ‘Au IVe siècle’ Catégorie

«Saint Constantin et sainte Hélène»Icône bulgare du XIXᵉ siècle inspirée de l’oeuvre de Zahari Zograf et photographiée par Brosen (2004)Source : Wikimedia Commons

     Hélène est la mère de l’empereur Constantin. C’est lui qui proclame le christianisme comme religion officielle de l’Empire romain. En 326, elle se rend en pèlerinage en Palestine. Elle fait faire des fouilles sur les lieux du Calvaire afin de trouver la Vraie Croix.

     Cette relique est finalement retrouvée et divers miracles y sont immédiatement associés. Le 14 septembre 335, les Pères de l’Église réunis à Jérusalem décrètent que cette journée servira désormais de fête annuelle d’exaltation de la Croix.

     La fête se répand peu a peu. Elle prend finalement de l’ampleur en 627, suite au périple d’Héraclius Iᵉʳ, après le retour de la Croix prise à Jérusalem par les Perses au début du VIIᵉ siècle. Plusieurs fragments de la Croix se retrouvent ensuite à travers la chrétienté.

#######

«Chrisme du labarum de Constantin»Symbole créé pour les étendards deConstantin Iᵉʳ (312)Source : Wikimedia commons

 

     La crucifixion de Jésus Christ survient en Palestine aux alentours de l’an 30, selon les sources. Sa condamnation est ordonnée par Ponce Pilate. En 35, Pilate écrit une lettre à l’empereur Tibère pour l’informer des événements. Le gouverneur Pilate se montre alors favorable au Christ à qui il reconnait un caractère divin. Tibère demande ensuite au sénat romain de donner au Christ les prérogatives d’une divinité. Le refus du sénat, exprimé dans le Senatus consultum, prive le christianisme d’une reconnaissance officielle. Une longue période de persécutions s’ensuit.

     En février 313, à Milan, les empereurs Constantin et Licinius s’entendent sur la tolérance religieuse à accorder aux chrétiens dans l’empire romain. Le principe de cette tolérance repose sur la liberté de culte accordée à toutes les religions. De plus, permission est accordée de ne plus vénérer l’empereur comme un dieu.

      Le texte de l’Édit de Milan est en fait un rescrit publié le 13 juin 313 par Lucinius à Nicomédie. Selon Eusèbe de Césarée, le passage essentiel est : «Nous avons décidé d’accorder aux chrétiens et à tous les autres le libre choix de suivre la religion qu’ils voudraient, de telle sorte que ce qu’il peut y avoir de divinité et de pouvoir céleste puisse nous être bienveillant à nous, et à tous ceux qui vivent sous notre autorité».

#######

«L’empereur Constantin Iᵉʳ présenteun modèle de la ville à la Vierge Marie»Détail de la mosaïque à l’entrée de la basilique Sainte-Sophie de ConstantinoplePhoto : Myrabella (2012)Source : Wikimedia Commons

     La fondation de Constantinople par l’empereur Constantin correspond à la relance de l’Empire romain. Constantinople devient la nouvelle capitale impériale. Au même moment, le christianisme est adopté comme religion officielle. Une période de stabilité économique et sociale accompagne ce changement.

     En 324, Constantin assure sa domination à la tête de l’empire par sa victoire sur Licinius. Immédiatement, l’empereur décide de transformer l’ancienne ville de Byzance en une «Nouvelle Rome».  Il trace un nouveau périmètre urbain et donne son nom à la ville.  L’aménagement du territoire est calqué sur le modèle de Rome avec sept collines, un forum, un sénat, etc. Situé sur la ligne séparant l’Europe de l’Asie, le site surplombe le Bosphore.

    Le 11 mai 330, Constantinople est inaugurée.  Ville historique, elle succède à l’antique Byzance. Constantinople devient finalement Istanbul en 1928 lors de la Révolution des Signes.

#######