8 janvier 1977

Les Nordiques de Québec battent l’équipe nationale de hockey de l’Union soviétique

« Viktor Tikhonov dirige l’équipe soviétique en 1977 »

Photo anonyme (1977)

Source : Le Journal de Montréal

     Le 8 janvier 1977, les Nordiques de Québec causent une surprise en défaisant l’équipe nationale de hockey de l’URSS par le compte de 6 à 1. Cette partie se déroule dans le cadre d’une tournée nord-américaine de l’équipe soviétique qui affronte alors plusieurs équipes de l’Association mondiale de hockey (AMH). Le héros de la victoire est Curt Brackenbury qui marque deux buts. Au troisième vingt, après le sixième filet des Nordiques, le gardien étoile Vladislav Tretiak est même retiré du match.

     C’est l’euphorie à Québec. Le club soviétique est alors un des plus puissants au monde. Clarence Campbell, président du circuit rival, la Ligue nationale de hockey, est présent au Colisée de Québec pour voir la rencontre. Parlant des Nordiques, Campbell déclare : « Ils ont disputé un match merveilleux. Oui, ils pourraient aisément se produire dans notre circuit s’ils avaient un amphithéâtre adéquat »!

     Il faut dire que les Soviétiques alignent des joueurs de très haut calibre. Outre Tretiak, Valeri Kharlamov, Boris Mikhailov et Vladimir Petrov sont au sommet de leur carrière. Mais les Nordiques ont une attaque redoutable avec les Marc Tardif, Réal Cloutier, Serge Bernier et Christian Bordeleau. De plus, en défensive, Québec peut compter sur le brio de Jean-Claude Temblay. Au printemps 1977, les Nordiques confirment leur puissance en remportant la Coupe Avco, symbole du championnat de l’AMH.

Par François Droüin; version révisée le 7 mai 2019.

#######