22 juin 1960

Victoire de «l’Équipe du tonnerre»

« Un véhicule publicitaire du Parti libéral du Québec »

Photo : Parti libéral du Québec (1960)

Source : Société Radio-Canada

     Le 22 juin 1960, Jean Lesage mène les libéraux à la victoire électorale au Québec. Son parti fait élire 51 députés contre 43 pour l’Union Nationale d’Antonio Barette. Le PLQ obtient 51,4 %. Ceci met un terme à seize ans de gouvernement unioniste au Parlement québécois. Tournant historique, cette élection ouvre le début de la Révolution tranquille. Lesage l’a d’ailleurs annoncé durant la campagne électorale avec le slogan de son équipe: « C’est l’temps Qu’ça change ».

     L’Union Nationale était entrée en campagne électorale après avoir vécu au cours de l’année précédente le décès de deux chefs. Elle se présente comme le parti de la continuité, sans véritable programme. Au contraire, Lesage se présente à la population québécoise assuré de son succès. Il soutient que l’UN est un parti vieilli et corrompu. Le PLQ, lui, se présente comme un parti modernisé avec un programme audacieux et stimulant où l’éducation et le nationalisme économique occupe le haut du pavé.

     Lesage est entouré de plusieurs Québécois influents comme, par exemple, René Lévesque, Paul Gérin-Lajoie ou encore Georges-Émile Lapalme, tous ministrables. Son équipe est rapidement surnommé « l’Équipe du tonnerre ». L’historien Éric Bédard a ainsi qualifié la victoire de juin 1960 : « Cela dit, le Parti libéral a joué les bonnes cartes : celle de l’intégrité; celle de la vision; celle d’une équipe compétente; celle d’un nationalisme renouvelé; celle surtout de la foi dans la politique. Ce qui semble irrésistible dans la campagne libérale de 1960, c’est son élan, son énergie, l’espoir qu’elle suscite ».

Par François Droüin; version révisée le 21 juin 2018.

#######