2 janvier 1988

Signature de l’Accord de libre-échange entre le Canada et les États-Unis

Les couples Mulroney et Reagan lors du «sommet irlandais» à Québec en 1985 Source : White House Photographic Office

« Brian Mulroney, Ronald Reagan et leurs épouses lors du Sommet des Irlandais à Québec »

Photo anonyme (1985)

Source : White House Photographic Office

     L’idée de libre-échange entre les États-Unis et le Canada remonte au milieu du XIXᵉ siècle et au Traité de réciprocité canado-américain. Après son abrogation en 1866, le libre-échange reste un sujet controversé de la politique canadienne et américaine. Après le succès du Pacte de l’automobile de 1965, plusieurs études gouvernementales sont produites au cours des deux décennies suivantes pour conclure que le libre-échange entre les deux pays serait profitable. Finalement, le 2 janvier 1988, le président Ronald Reagan et le premier ministre Brian Mulroney signent un accord de libre-échange (ALE).

     En mars 1985, au Château Frontenac à Québec, lors du Sommet des Irlandais, les deux chefs d’État avaient donné le feu vert aux discussions sur le libre-échange nord-américain. Ceci laisse prévoir une ouverture à l’amélioration des relations commerciales entre les deux pays. Les négociations menant à l’accord s’amorcent donc en 1986. Une entente survient l’année suivante pour être finalement ratifiée en janvier 1988.

     L’ALE prévoit l’élimination des droits de douane et la réduction de nombreuses barrières non tarifaires. Cet accord commercial inclut les échanges de services. Il comprend aussi un mécanisme pour le règlement des différends. Cet accord de libre-échange entre le Canada et les États-Unis est remplacé en 1994 par l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), lequel inclut le Mexique. Le 1er juillet 2020, l’ALENA est remplacé par l’Accord Canada-États-Unis-Mexique.

Par François Droüin; version révisée le 2 janvier 2021.

#######