Archive pour la ‘Au XXe siècle’ Catégorie

«Arrestation de Gavrilo Princip»Photo anonyme (1914)Source : Adam Szelągowski. XX wiek : Varsovie, 1938

        La tension entre l’empire austro-hongrois et les nationalistes serbes se développe à la fin du XIXᵉ siècle et au début du XXᵉ siècle. Les serbo-croates réclament alors la création d’un état slave du sud, une jugo slavija ou Yougoslavie en français.

     Encouragés par la Main Noire, une organisation terroriste serbe, Gavrilo Princip et ses complices complotent pour assassiner un haut-fonctionnaire austro-hongrois. La visite de l’archiduc François-Ferdinand à Sarajevo modifie leur plan.  L’héritier de l’empire austro-hongrois devient leur cible. Le 28 juin 1914, après un premier attentat raté, l’archiduc et son épouse sont abattus à coup de revolver dans leur voiture par Princip.

     Cet événement a de lourde conséquence : l’Autriche-Hongrie accuse la Serbie de l’assassinat et exige d’enquêter sur son territoire. Le refus d’obtempérer de la Serbie, soutenue par la Russie, mène à la guerre en juillet 1914. Par le jeu des alliances, ce conflit aboutit à la Première Guerre mondiale.

#######

Affiche de 1927 du film Le Cuirassé Potemkine de Sergueï Eisenstein

 

 

      Dans le contexte de la Révolution russe de 1905, les marins du cuirassé Potemkine se révoltent en réaction à la viande avariée qu’ils doivent manger comme repas.

      Après avoir mis les officiers aux arrêts, les marins du Potemkine reviennent à Odessa où sévit une grève ouvrière.  La cavalerie du tsar tente alors de réprimer dans le sang une manifestation des travailleurs.  Le Potemkine réplique en tirant deux obus sur le quartier-général tsariste.

     Les événements sont mis en image par Sergueï Ensenstein en 1925 dans son célèbre film Le Cuirassé Potemkine.

#######

«Monument Jean-Moulin à Les Clayes sous Bois»Photo : Djampa (2010)Source : Wikimedia Commons

     Après l’invasion de la France par les nazis, le préfet Jean Moulin est révoqué par le régime de Vichy. Il décide alors de faire le point sur la Résistance française et d’engager des pourparlers avec la France libre.

     Jean Moulin réussit à rejoindre Charles de Gaulle à Londres en 1941. Il retourne ensuite en France pour organiser la Résistance. De retour à Londres en 1943, de Gaulle le mandate pour unifier les différents mouvements de la Résistance. Le 27 mai 1943, il devient le premier président du Conseil national de la Résistance. Probablement trahi, il est capturé le 21 juin 1943 par des membres de la Gestapo commandés par Klaus Barbie. Torturé, il meurt en gare de Metz en route vers Berlin.

     Ses restes cinéraires présumés sont transférés au Panthéon en 1964.  À cette occasion, André Malraux, alors ministre de la Culture, prononce un discours mémorable dans lequel Jean Moulin est associé à tous les membres de la Résistance connus et inconnus qui ont permis la libération de la France.

#######