Archive pour la ‘Au XVIIIe siècle’ Catégorie

Signalisation du chemin du RoyPhoto : Yeir Yehuda (2008)Source: www.ameriquefrancaise.org

     Nicolas Lanoullier de Boisclerc, parisien d’origine, arrive en Nouvelle-France, probablement en 1712. Il agit d’abord comme agent de la Compagnie du Castor. Après l’expiration du monopole de cette compagnie en 1717, Lanouiller de Boisclerc est nommé agent des trésoriers généraux de la Marine à Québec. Sa gestion des affaires à ce poste s’avère problématique : en 1729, une enquête royale est ordonnée et Lanouiller de Boisclerc en ressort lourdement endetté.

     C’est à cette époque, le 27 janvier 1721 plus précisément, que Nicolas Lanouiller de Boisclerc obtient le privilège exclusif de tenir les postes pour les lettres et le courrier entre Québec et Montréal en passant par Trois-Rivières. Il a lui-même proposé à l’intendant et au gouverneur de la colonie d’établir ces bureaux de postes, d’assurer la messagerie et de fournir un service de voitures publiques. Il s’offrait même à construire les bacs nécessaires pour circuler sur cette route. L’ordonnance émise à ce moment précise que Lanouiller de Boisclerc doit obtenir la confirmation royale de son privilège dans l’année qui suit, sinon il en sera déchu.

     En l’absence d’une route carrossable à l’année, l’entreprise s’avère impraticable. Le Chemin du Roy, principale route de la Nouvelle-France, est complété en 1737. Devant cette difficulté, Lanouiller de Boisclerc abandonne son projet qu’il n’enregistre jamais devant le Conseil supérieur. Le système postal en Nouvelle-France reste donc déficient et la communication des lettres demeure une affaire privée qui dépend du bon vouloir des différents messagers.

#######

Death of Captain James CookPhoto anonyme d’une huile sur toile de George Carter datant de 1783 et conservée au Bernice P. Bishop MuseumSource : Wikimedia Commons

     James Cook est un illustre navigateur du XVIIIe siècle. En 1778, il en est déjà à sa troisième expédition dans le Pacifique. Il commande alors le HMS Resolution et est accompagné du HMS Discovery. Lorsqu’il fait voile vers le nord de Tahiti, il atteint Hawaii le 18 janvier et devient le premier Européen à y débarquer.

     Le capitaine Cook baptise l’archipel du nom d’îles Sandwich, en l’honneur de son commanditaire. Cook est alors à la recherche du fameux «Passage du Nord-Ouest». Il échoue à franchir le mur de glace de l’Artique en 1779 et revient à Hawaii où il trouve la mort dans une rixe avec les habitants de l’île.

     Cook est un marin, un hydrographe et un explorateur hors du commun. Son héritage maritime est colossal. Son sens de la cartographie a permis de mieux connaître le golfe du Saint-Laurent et les côtes de Terre-Neuve. Sa ténacité d’explorateur en ont également fait un personnage important pour la découverte du Pacifique.

#######

Vrai portrait de Marguerite BourgeoysPhoto anonyme d’une huile sur toile de Pierre Le Ber datant de 1700 (s.d.)Source : Wikimedia Commons

      Marguerite Bourgeoys a été béatifiée par le pape Pie XII le 12 novembre 1950. Elle est canonisée par le pape Jean-Paul II le 31 octobre 1982. Elle est la première sainte de l’Église du Canada.

      Marguerite Bourgeoys, dite mère du Saint-Sacrement, est la fondatrice de la Congrégation de Notre-Dame, à Montréal. Elle est née à Troyes en France le 17 avril 1720 et elle décède à Montréal le 12 janvier 1700. Femme de son temps, elle est une grande mystique qui accepte l’appel missionnaire en Nouvelle-France. Dès 1652, elle offre à Paul de Chomedey de Maisonneuve de venir à Ville-Marie pour participer à l’évangélisation du Nouveau Monde. C’est là qu’elle construit une chapelle de pèlerinage, qu’elle ouvre une école et qu’elle fonde une communauté religieuse non cloîtrée, geste rare pour l’époque.

      Cette oeuvre qui accompagne son souvenir est dominée par le charisme de Marguerite Bourgeoys. Sa spiritualité est inspirée par la vie de la Vierge, principalement par les épisodes de la Visitation et de la Pentecôte. Elle est décrite comme une femme de rêve et d’action et comme la mère de la colonie.

#######