Archive pour la ‘Au XVIe siècle’ Catégorie

«Balboa prenant possession du Pacifique»Gravure anonyme (XIXᵉ siècle)Source : Wikimedia Commons

     Vasco Núñez de Balboa a l’itinéraire d’un conquistador espagnol. Il arrive au Nouveau Monde au début du XVIᵉ siècle. Après des entreprises infructueuses à La Hispaniola, il obtient le titre de gouverneur de Santa-Maria-la-Antigua-del-Darién en 1511. Cet établissement se trouve sur la Tierra Firme ou Terre Ferme et est la première colonie espagnole d’Amérique du Sud. Balboa agit en «caudillo» : véritable leader par ses actions, il a l’estime de ses hommes et des chefs autochtones, épousant la fille du cacique de Careta.

     En 1513, il organise une expédition vers l’ouest afin de découvrir une nouvelle mer donnant accès à de l’or. En septembre, il traverse l’isthme de Panama. Le 25 septembre 1513, après plusieurs jours de marche à travers la forêt, il aperçoit un nouvel océan à partir du sommet d’une montagne. Il nomme cette étendue la Mer du Sud. Quelques jours plus tard, Balboa et ses hommes prennent possession de l’océan Pacifique au nom des souverains de Castille.

     Le Pacifique, colonisé depuis des siècles par les Polynésiens, entre dans la réalité européenne. C’est le navigateur portugais Magellan qui donne son nom à cet océan, quelques années plus tard. Balboa n’obtient guère de récompense de sa découverte. De retour à Santa-Maria, il est rétrogradé et doit céder sa charge de gouverneur. Il subit ensuite les intrigues de Francisco Pizarre et est décapité en 1519 pour trahison.

#######

«Le fort Cartier-Roberval»Reproduction d’une illustration parue en 1984 dans Fernand Braudel, dir., Le monde de Jacques Cartier (s.d.)Source : http://shcr.qc.ca/chronique.php?no=4

 

     L’aventure de Jean-François de La Roque de Roberval au Canada a été de courte durée. Nommé lieutenant général de la colonie en 1541, il quitte la France avec trois navires à destination de la vallée du Saint-Laurent en 1542. Jacques Cartier l’a devancé l’année précédente. L’expédition de Roberval rencontre celle de Cartier à Saint-Jean, sur l’île de Terre-Neuve. Cartier est alors sur son retour et il refuse les ordres de Roberval de poursuivre la mission en Canada. Cette rebuffade prive l’entreprise de la moitié de ses ressources.

     Roberval remonte ensuite le fleuve et arrive au Cap-Rouge à la fin de juillet 1542. Il s’empresse de consolider et de rebâtir les deux forts érigés par Cartier à cet endroit. Le lieu est renommé France-Roy.  Roberval décrit ainsi son établissement, tel que le rapporte la Société historique du Cap-Rouge : «un fort très beau à voir, donnant une impression de grande solidité…comprenant deux corps de logis, une grosse tour et un bâtiment de 40 à 50 pieds de long. Diverses pièces divisent ce bâtiment, qui est muni d’un four, d’un poêle et de moulins. Il y a un puits devant l’habitation. Au pied de cette hauteur, on trouve une autre habitation, dont une partie était constituée d’une tour de deux étages et de deux corps de logis».

     Mais cette tentative d’implantation est un échec. Les vivres manquent dès le premier hiver et un régime doit être imposé à chacun. Une cinquantaine de personnes sont emportées par le scorbut. Roberval avait déjà demandé du secours supplémentaire pour son projet dès 1642. Le 26 janvier 1543, François Iᵉᴿ donne ordre à l’émissaire de Roberval de mettre fin à cette tentative de colonisation. Cet ordre s’explique par l’entrée en guerre de la France contre l’Angleterre et l’Espagne. Le 11 septembre 1543 est la date admise du retour de Roberval en France puisqu’il signe à ce moment une procuration pour désarmer des navires se trouvant à La Rochelle.

#######

 

«Scène du marché à Tenochtitlán»Détails d’une murale de Diego Rivera peinte en 1945 au Palacio National à MexicoPhoto : El Comandante (vers 2011)Source : Wikimedia Commons

     Tenochtitlán est la capitale de l’empire aztèque. Au XVᵉ siècle, la ville est devenue un centre dominant, régissant la croissance d’une civilisation à son apogée. En 1519, l’espagnol Hernan Cortés débarque sur la côte du golfe du Mexique. Il entend parler de la richesse de Tenochtitlán et décide rapidement de s’y rendre afin de s’accaparer de ses richesses.

     Les premiers affrontements entre les Aztèques et les troupes de Cortés tournent au désavantage des conquistadores.  L’épisode de la «Noche Triste» en 1520 est bien connu des historiens : Cortés échappe de justesse à la mort mais la moitié de ses troupes est massacrée.

MetztitlanPhoto d’une illustration datant du XVIᵉ sièclepar Mireille Vautier (s.d.)Source : Wikimedia Commons

      L’année suivante, Cortés fait un long siège de la ville pour la couper de ses sources d’approvisionnements. La variole frappe les Aztèques au même moment. Leur système immunitaire ne résiste pas à cette maladie inconnue au Nouveau Monde. Le 13 août 1521, les Espagnols maîtrisent Tenochtitlán. L’empire aztèque s’écroule; Tenochtitlán sera rasée pour laisser la place à Mexico, centre de la colonisation espagnole au Mexique.

#######